CDT : sept facteurs de risque de métastases à distance ont été identifiés

  • Liu Z & al.
  • Ann Transl Med
  • 1 oct. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’âge, le sexe, l’origine ethnique, la taille de la tumeur, le stade N, le sous-type histologique et l’extension extrathyroïdienne (EET) sont les facteurs associés à la survenue de métastases à distance (MD), chez les patients atteints d’un cancer différencié de la thyroïde (CDT), d’après une étude rétrospective.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’analyse des facteurs de risque peut permettre de mieux guider la prise en charge des patients.

Principaux résultats

  • L’âge au moment du diagnostic (rapport de cotes [RC] : 3,449 ; P 
  • Le sous-type histologique, la taille de la tumeur et la présence de métastases des ganglions lymphatiques (MGL) présentaient une aire sous la courbe de la fonction d’efficacité du récepteur de 0,569, 0,744 et 0,681, respectivement, pour la prédiction des MD.
  • L’association d’une histologie folliculaire et de MGL, et l’association d’une taille de la tumeur supérieure ou égale à 10 mm et de MGL présentaient un effet synergique additif significatif pour la prédiction des MD (indice de risque relatif excédentaire : 76,973 et 5,058, respectivement).

Protocole de l’étude

  • 96 788 patients atteints d’un CDT, issus de la base de données Surveillance, épidémiologie et résultats finaux (Surveillance, Epidemiology, and End Results), ont été analysés afin de déterminer les facteurs prédictifs des MD.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • Étude rétrospective basée sur une importante base de données.