CCRm : l’EAU ne recommande plus la NC comme traitement de référence

  • Bex A & et al.
  • Eur Urol
  • 31 août 2018

  • Oncology guidelines update
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’Association européenne d’urologie (European Association of Urology, EAU) a mis à jour ses recommandations concernant la néphrectomie cytoréductrice (NC) chez les patients atteints d’un carcinome à cellules rénales métastatique (CCRm).

Pourquoi est-ce important ?

  • Les nouvelles recommandations de l’EAU reposent sur les résultats des études CARMENA et SURTIME.
  • L’essai de phase III CARMENA a démontré que, chez les patients à risque intermédiaire/défavorable atteints d’un CCRm à cellules claires, le sunitinib seul était non inférieur à la néphrectomie cytoréductrice immédiate suivie d’un traitement par sunitinib.
  • L’étude de phase II SURTIME a observé des résultats supérieurs avec une NC retardée, plutôt qu’immédiate, chez les patients à risque intermédiaire.

Recommandations principales

  • La NC n’est pas recommandée chez les patients à risque défavorable (recommandation forte).
  • Une NC ne doit pas être réalisée immédiatement chez les patients à risque intermédiaire qui présentent une tumeur primitive synchrone asymptomatique et qui nécessitent un traitement systémique à base d’inhibiteurs de la tyrosine kinase du récepteur du facteur de croissance endothéliale vasculaire (Vascular Endothelial Growth Factor Receptor Tyrosine Kinase Inhibitor, VEGFR-TKI ; recommandation faible).
  • Un traitement par sunitinib, sans NC, peut être envisagé chez les patients à risque intermédiaire qui présentent une tumeur primitive synchrone asymptomatique et qui nécessitent un traitement systémique à base de VEGFR-TKI (recommandation faible).
  • Discuter de la possibilité de retarder la NC chez les patients à risque intermédiaire qui reçoivent un traitement à base de VEGFR-TKI et qui en retirent un bénéfice soutenu à long terme et/ou présentent une charge métastatique résiduelle minimale (recommandation faible).
  • Une NC immédiate doit être réalisée chez les patients ayant un bon indice de performance qui ne nécessitent pas de traitement systémique (recommandation faible).