CCR : une chirurgie de cytoréduction différée améliore la survie chez certains patients

  • Bhindi B & al.
  • Eur Urol
  • 30 avr. 2020

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans le cadre d’une étude en pratique réelle, certains patients atteints d’un carcinome à cellules rénales (CCR) métastatique nouvellement diagnostiqué, qui ont fait l’objet d’une néphrectomie de cytoréduction (NC) différée après un traitement par sunitinib ont obtenu une survie globale (SG) plus longue, comparativement au sunitinib seul ou à une NC initiale suivie d’un traitement par sunitinib.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les résultats de l’étude reflètent ceux d’une analyse secondaire de l’essai CARMENA, qui a rapporté une amélioration de la SG, comparativement à l’absence de néphrectomie, après un traitement par sunitinib.
  • Les critères optimaux de sélection des patients pour la NC différée doivent être identifiés.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée auprès de 1 541 patients nouvellement diagnostiqués atteints d’un CCR métastatique. 
  • 651 patients ont reçu du sunitinib seul, 805 ont fait l’objet d’une NC suivie d’un traitement par sunitinib, et 85 ont reçu du sunitinib, suivi d’une NC différée d’une médiane de 7,8 mois.
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 25 mois.
  • Comparativement au sunitinib seul, la SG et le délai jusqu’à l’échec du traitement (Time-to-Treatment Failure, TTF) étaient significativement plus longs avec :
    • une NC initiale suivie d’un traitement par sunitinib :
      • Rapport de risque (RR) de 0,60 pour la SG.
      • RR de 0,68 pour le TTF.
    • un traitement par sunitinib suivi d’une NC différée :
      • RR de 0,45 pour la SG (P 
      • RR de 0,62 pour le TTF (P = 0,003).
  • Chez les patients traités par NC, l’approche différée, comparativement à la NC initiale, était associée à :
    • une amélioration de la SG : RR de 0,52 (P 
    • une amélioration du TTF : RR de 0,71 (P = 0,005).

Limites

  • Étude observationnelle.