CCR : le dépistage du syndrome de Lynch n’est pas justifié après l’âge de 80 ans

  • Li D & al.
  • Ann Intern Med
  • 11 juin 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Après l’âge de 70–75 ans, la précision diagnostique du dépistage du syndrome de Lynch (SL) diminue au point de devenir inefficace.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les recommandations préconisent un dépistage universel du SL chez les patients atteints d’un cancer colorectal (CCR) nouvellement diagnostiqué, mais le rapport coût-efficacité et le rendement diagnostique n’ont pas été examinés de près chez les patients âgés.

Protocole de l’étude

  • Une étude de cohorte rétrospective a été menée, portant sur 3 891 patients ayant reçu un diagnostic de CCR, qui ont effectué un dépistage par immunohistochimie (IHC) d’un déficit du système de réparation des mésappariements (mismatch repair, MMR), réalisé à Kaiser Permanente, en Californie du Nord.
  • Financement : Kaiser Permanente, Californie du Nord.

Principaux résultats

  • Le dépistage universel a permis d’identifier 63 cas de SL : 28 étaient âgés de 50 ans ou moins, 18 de 51 à 60 ans, 12 de 61 à 70 ans, 4 de 71 à 80 ans et 1 de plus de 80 ans.
  • Le rendement diagnostique du dépistage était de 0,72 % (IC à 95 % : 0,48-1,04 %) si l’âge de 50 ans était le seuil limite supérieur. Il augmentait pour atteindre 1,54 % (IC à 95 % : 1,18-1,98 %) avec un seuil de 75 ans, et 1,59 % (IC à 95 % : 1,22-2,04 %) pour une limite supérieure de 80 ans.
  • Une limite d’âge de 70 ans aurait manqué 7,9 % des cas de SL, mais entraîné une réduction de 38,5 % des cas nécessitant un dépistage de la tumeur par IHC MMR. L’âge limite de 80 ans aurait manqué 1,6 % des cas de SL, mais 17,2 % des patients n’auraient pas eu besoin d’effectuer un dépistage par IHC MMR.

Limites

  • Étude rétrospective.