CCR : la chimiothérapie adjuvante prolonge la survie dans le cadre de la maladie de stade IV

  • Nozawa H & al.
  • Ther Adv Med Oncol
  • 1 janv. 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une chimiothérapie adjuvante (CTA), consistant généralement d’un traitement de six mois par 5-FU par voie orale (associé à de l’acide folinique), 5-FU par voie orale/perfusion et oxaliplatine, était associée à une survie sans récidive (SSR) et une SG plus élevées, après une chirurgie à visée curative, chez les patients atteints d’un cancer colorectal (CCR) de stade IV.

Pourquoi est-ce important ?

  • La CTA a démontré des bénéfices dans le cadre de la maladie de stade III, mais peu d’études ont été menées dans le cadre du CCR de stade IV.

Protocole de l’étude

  • Une analyse rétrospective (n = 155) a été menée.
  • La durée de suivi médiane était de 54,3 mois.
  • Financement : Société japonaise pour la promotion des sciences, Projet pour la recherche et l’évolution thérapeutique du cancer.

Principaux résultats

  • Une CTA a été administrée à 57 % des patients ayant fait l’objet d’une chirurgie entre 2003 et 2010, et à 76 % des patients entre 2011 et 2017 (P = 0,015).
  • 51 patients ont reçu du 5-FU (associé à de l’acide folinique), 30 le schéma mFOLFOX6, 15 l’association oxaliplatine/capécitabine et 7 l’association oxaliplatine/S-1.
  • Après un appariement selon les scores de propension, la CTA était associée à une amélioration de la SSR à 2 ans (28 % contre 19 %) et à 5 ans (25 % contre 16 % ; P 
  • Une amélioration similaire a été observée au niveau de la SG à 2 et 5 ans (88 % contre 76 % ; 66 % contre 46 % ; P = 0,0008).
  • À l’analyse multivariée, la CTA prédisait une amélioration de la SSR (RR : 1,86 ; P = 0,003) et de la SG (RR : 2,66 ; P = 0,002).
  • La CTA était associée à une amélioration de la SSR chez les patients présentant des métastases des ganglions lymphatiques régionaux (RR : 2,03 ; P 

    Limites

    • Étude rétrospective.
    • Échantillon de petite taille.
    • Population japonaise.