CCR : l’ESGE et l’ESDO publient des recommandations relatives à la coloscopie après une résection

  • Hassan C & al.
  • Endoscopy
  • 5 févr. 2019

  • Par Jim Kling
  • Univadis Clinical Summaries
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La Société européenne d’endoscopie gastro-intestinale (European Society of Gastrointestinal Endoscopy, ESGE) et la Société européenne d’oncologie digestive (European Society of Digestive Oncology, ESDO) ont publié des recommandations concernant la surveillance endoscopique des patients atteints d’un cancer colorectal (CCR) après une résection chirurgicale ou endoscopique.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces recommandations peuvent garantir une utilisation optimale des ressources endoscopiques limitées.

Points clés

  • Les patients doivent faire l’objet d’une surveillance endoscopique post-chirurgicale après une chirurgie à visée curative et un traitement oncologique. (Recommandation forte basée sur des données probantes de faible qualité)
  • Les patients doivent faire l’objet d’une coloscopie dans les six mois suivant la chirurgie. (Recommandation forte, données probantes de faible qualité)
  • Les patients doivent faire l’objet d’une coloscopie un an après la chirurgie. (Recommandation forte, données probantes de qualité modérée)
  • Le bénéfice des stratégies de surveillance intensive, telles que des coloscopies annuelles, n’a pas été prouvé ; elles ne sont donc pas recommandées. (Recommandation forte, données probantes de qualité modérée)
  • Des coloscopies de surveillance supplémentaires doivent être réalisées trois et cinq ans après la coloscopie de surveillance initiale. Un intervalle plus court doit être envisagé si les coloscopies de surveillance révèlent la présence de lésions néoplasiques à haut risque. (Recommandation faible, données probantes de faible qualité)
  • Après la première coloscopie de surveillance, les coloscopies post-chirurgicales peuvent être arrêtées à l’âge de 80 ans, ou avant si des comorbidités peuvent réduire l’espérance de vie. (Recommandation faible, données probantes de faible qualité)
  • Le calendrier de surveillance endoscopique recommandé s’applique également aux patients atteints d’un CCR pT1 à faible risque, traités par endoscopie et ayant fait l’objet d’une résection R0.