CCR : l’association tivozanib et nivolumab se montre prometteuse

  • Albiges L & al.
  • Ann Oncol
  • 30 sept. 2020

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un traitement combiné par tivozanib et nivolumab démontre un profil de sécurité d’emploi tolérable et une efficacité antitumorale prometteuse chez les patients atteints d’un carcinome à cellules rénales (CCR) métastatique.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats appuient la réalisation d’essais randomisés de grande envergure évaluant l’association tivozanib et nivolumab chez des patients atteints d’un CCR naïf de traitement ou préalablement traité.

Méthodologie

  • L’essai de phases Ib/II TiNivo a été mené.
  • 25 patients atteints d’un CCR métastatique (naïfs de traitement : 48 % ; préalablement traités : 52 %) ont reçu l’association tivozanib et nivolumab.
  • Financement : AVEO Oncology.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 19,0 mois.
  • 80 % des patients ont présenté des événements indésirables (EI) de grades 3/4 liés au traitement. Le plus fréquent était l’hypertension.
  • Le taux d’interruptions du traitement liées à des EI était de 32 %.
  • 17 % des patients ont rapporté une réduction de la dose en raison d’EI.
  • Le taux de réponse objective était de 56 %.
  • Un patient a rapporté une réponse complète.
  • Le taux de contrôle de la maladie était de 96 %, avec un délai médian jusqu’à l’obtention de la meilleure réponse de 7,9 semaines.
  • La survie sans progression (SSP) médiane était de 18,9 mois (IC à 95 % : 16,4–non atteinte).

Limites

  • Échantillon de petite taille et courte période de suivi.