CCR et cancer du sein : une étude souligne l’importance du passage en revue des médicaments consommés chez les personnes âgées

  • Karuturi MS & al.
  • Cancer
  • 24 avr. 2018

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La prise de médicaments potentiellement inappropriés (MPI) est courante chez les patients atteints d’un cancer colorectal (CCR) et d’un cancer du sein.
  • Les résultats indésirables ont été liés à la polypharmacie (au moins cinq médicaments) plutôt qu’aux MPI.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les directives nationales recommandent un passage en revue des médicaments consommés quant à leur prise appropriée lors de chaque visite des patients âgés en oncologie.

Conception de l’étude

  • Patients âgés de 66 ans ou plus atteints d’un cancer du sein (n = 1 595) ou d’un CCR (n = 1 528) de stade II ou III provenant de la base de données Surveillance, épidémiologie et résultats finaux Medicare (Surveillance, Epidemiology, and End Results Medicare).
  • Les mesures de la prise de MPI utilisaient les médicaments à éviter chez les personnes âgées (Drugs to Avoid in the Elderly, DAE) et les critères de Beers.
  • Financement : Prix aux jeunes investigateurs de la Société américaine d’oncologie clinique (American Society of Clinical Oncology) et autres.

Principaux résultats

  • La prise de MPI à l’entrée dans l’étude était de 15,5 % (DAE) et de 24,8 % (Beers) chez les patients atteints d’un CCR, et de 22,2 % (DAE) et de 27,6 % (Beers) chez les patientes atteintes d’un cancer du sein.
  • Après une analyse multivariée, les prédicteurs indépendants de prise de MPI étaient le sexe féminin et la prise à l’entrée dans l’étude d’au moins cinq médicaments chez les patients atteints d’un CCR, et un âge plus jeune ainsi que la prise à l’entrée dans l’étude d’au moins cinq médicaments chez les patientes atteintes d’un cancer du sein.
  • 45 % des patients atteints d’un CCR et 37,5 % des patientes atteintes d’un cancer du sein présentaient au moins un résultat indésirable provenant de MPI.
  • Après une analyse multivariée, la prise à l’entrée dans l’étude d’au moins cinq médicaments a été associée à des résultats indésirables dans le cadre du cancer du sein et du CCR, mais ceci n’était pas le cas pour la prise à l’entrée dans l’étude de MPI.

Limites

  • Étude rétrospective.