CCR avec métastases hépatiques : une résection réalisée après la chimiothérapie permet d’étendre la SG

  • Yasuno M & al.
  • Int J Clin Oncol
  • 5 janv. 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un cancer colorectal avec des métastases uniquement présentes dans le foie, qui n’étaient pas éligibles pour une résection initiale, un prétraitement par un schéma modifié à base d’oxaliplatine, de 5-fluorouracile en perfusion et de leucovorine (mFOLFOX6), combiné à du bevacizumab (BV) et suivi d’une résection, est associé à une meilleure survie que la chimiothérapie seule.
  • La majorité des patients des deux groupes ont présenté des récidives.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats sont issus de l’analyse finale de la survie au sein de l’étude TRICC0808 de phase II, après trois ans de suivi.

Protocole de l’étude

  • 45 patients issus de 25 établissements ont reçu 6 cycles de traitement par mFOLFOX6 et BV, dont 31 ont ensuite fait l’objet d’une hépatectomie.
  • Financement : Université de médecine et d’odontologie de Tokyo ; Fondation pour la recherche et l’innovation biomédicales.

Principaux résultats

  • Les chercheurs avaient préalablement rapporté un taux de résection R0 de 44,4 % chez les patients recevant un traitement par mFOLFOX6 et BV.
  • SG pour l’ensemble de la cohorte :
    • 91,1 % (IC à 95 % : 78,0–96,0 %) à 1 an ;
    • 68,9 % (IC à 95 % : 53,2–80,2 %) à 2 ans ;
    • 44,0 % (IC à 95 % : 29,2–57,8 %) à 3 ans.
  • Le temps de survie médian (TSM) était de 33,6 mois.
  • SG à 3 ans avec une hépatectomie : 61,3 % (IC à 95 % : 42,0–75,8 % ; TSM de 43,1 mois).
  • SG à 3 ans sans hépatectomie : 0 % (TSM de 21,0 mois ; P 
  • Chez les patients ayant fait l’objet d’une hépatectomie après 6 cycles de chimiothérapie, la survie sans rechute à 3 ans était de 8,3 % (TSM : 36,8 mois).

Limites

  • Échantillon de petite taille.