CCR avancé : l’efficacité de l’association pembrolizumab et axitinib s’avère supérieure à celle du sunitinib dans l’essai KEYNOTE-426

  • Rini BI & et al.
  • N Engl J Med
  • 16 févr. 2019

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’association pembrolizumab et axitinib améliore la SG, la SSP et le taux de réponse globale (TRG) chez les patients naïfs de traitement atteints d’un carcinome à cellules rénales (CCR) avancé, comparativement au sunitinib.
  • Un bénéfice de survie a été observé chez les patients à risque intermédiaire/défavorable et chez les patients positifs pour le ligand 1 de mort programmée (Programmed Death Ligand-1, PD-L1).

Pourquoi est-ce important ?

  • Sur la base de ces résultats, la FDA a accordé à l’association pembrolizumab et axitinib en première intention une revue prioritaire.

Protocole de l’étude

  • L’essai de phase III KEYNOTE-426 en ouvert a été mené auprès de 861 patients naïfs de traitement atteints d’un CCR à cellules claires avancé, qui ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir l’association pembrolizumab et axitinib ou du sunitinib.
  • Financement : MSD.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 12,8 mois.
  • L’association pembrolizumab et axitinib a permis d’améliorer de manière significative la SG à 12 mois, comparativement au sunitinib (89,9 % contre 78,3 % ; RR : 0,53 ; P 
  • La SSP médiane était significativement plus longue avec l’association pembrolizumab et axitinib (15,1 contre 11,1 mois ; RR : 0,69 ; P 
  • L’association pembrolizumab et axitinib a permis d’améliorer de manière significative le TRG (59,3 % contre 35,7 % ; P 
  • Un bénéfice de SG et de SSP a été observé chez les patients présentant les caractéristiques suivantes :
    • un risque intermédiaire : RR de 0,53 (IC à 95 % : 0,35–0,82) et de 0,70 (IC à 95 % : 0,54–0,91), respectivement ;
    • un risque défavorable : RR de 0,43 (IC à 95 % : 0,23–0,81) et de 0,58 (IC à 95 % : 0,35–0,94), respectivement ; et
    • un score combiné pour PD-L1 supérieur ou égal à 1 : RR de 0,54 (IC à 95 % : 0,35–0,84) et de 0,62 (IC à 95 % : 0,47–0,80), respectivement.
  • Le taux d’événements indésirables de grade supérieur ou égal à 3 était plus élevé avec l’association pembrolizumab et axitinib (75,8 % contre 70,6 %).
    • Les événements hépatiques étaient plus fréquents avec l’association pembrolizumab et axitinib.
    • Les toxicités hématologiques étaient plus fréquentes avec le sunitinib.

Limites

  • Durée de suivi courte.