CCIS : les résultats esthétiques obtenus après une CCS et une radiothérapie sont comparables sur quatre continents

  • Olivotto IA & al.
  • Radiother Oncol
  • 17 août 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Un essai de phase III, portant sur la chirurgie conservatrice du sein (CCS) associée à une radiothérapie du sein entier (RSE) avec ou sans surimpression du lit tumoral (Tumor Bed Boost, TBB), révèle des résultats esthétiques comparables dans plusieurs pays de quatre continents (l’Australasie, le Canada, l’Irlande/le Royaume-Uni et le reste de l’Europe), chez des patientes atteintes d’un carcinome canalaire in situ (CCIS) à risque non faible.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il s’agit du premier essai visant à évaluer les résultats esthétiques dans 11 pays et sur 4 continents.
  • Les résultats suggèrent que la qualité élevée des soins est pratiquement universelle.

Protocole de l’étude

  • Un essai contrôlé randomisé portant sur la RSE avec ou sans TBB après une CCS a été mené (n = 1 608).
  • La RSE consistait à administrer 50 Gy en 25 fractions ou 42,5 Gy en 16 fractions.
  • La TBB, le cas échéant, était de 16 Gy en 8 fractions.
  • L’échec esthétique était défini comme un score global correct ou mauvais.
  • Financement : Conseil national australien pour la santé et la recherche médicale (National Health and Medical Research Council of Australia).

Principaux résultats

  • À l’inclusion (après la CCS, mais avant la radiothérapie [RT]), 88 % des patientes présentaient un aspect esthétique excellent ou bon, un taux qui passait à 84 % après 3 ans (P 
  • Les résultats étaient similaires en se basant sur une revue centralisée des images numériques (de 84 % à 81 % ; P 
  • La TBB était associée à une probabilité 2 à 3 fois plus élevée de détérioration esthétique, par rapport à l’inclusion, d’après les scores rapportés par les centres (rapport de cotes [RC] : 2,04 ; P 

Limites

  • Toutes les patientes n’étaient pas évaluées de manière prospective.