CCIS : l’IRM est supérieure à la mammographie pour la détection et l’estimation de la taille des tumeurs dans une étude allemande

  • Preibsch H & al.
  • Acad Radiol
  • 24 août 2018

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans les cas de carcinome canalaire in situ (CCIS) confirmé par biopsie, l’IRM manque moins de diagnostics et permet de mieux estimer la taille de la tumeur que la mammographie (MG).

Pourquoi est-ce important ?

  • L’IRM vient renforcer la MG pour la prise de décision chirurgicale concernant l’ablation du CCIS.

Protocole de l’étude

  • Une cohorte rétrospective de 295 patientes atteintes d’un CCIS confirmé par biopsie, dont 123 ont fait l’objet à la fois d’une IRM et d’une MG, a été analysée.
  • La détection et la taille des tumeurs identifiées lors des deux examens d’imagerie (n = 123) ont été comparées à la taille histopathologique de l’échantillon chirurgical.
  • Financement : Hôpital universitaire de Tuebingen.

Principaux résultats

  • 24,4 % des CCIS étaient occultes à la MG, contre 1,6 % à l’IRM.
  • La MG sous-estimait la taille du CCIS d’une médiane de 6 mm, tandis que l’IRM était pratiquement exacte.
  • La distribution des grades des 123 cas de CCIS était la suivante : 54,5 % de grade élevé, 40,7 % de grade intermédiaire et 4,9 % de plus faible grade.
    • La MG estimait correctement la taille des tumeurs dans les CCIS de faible grade, mais sous-estimait les tumeurs de grade intermédiaire d’une médiane de 1 mm, et les tumeurs de grade élevé de 10,5 mm.
    • L’IRM surestimait la taille des tumeurs dans les CCIS de faible grade d’une médiane de 1 mm, estimait correctement les tumeurs de grade intermédiaire, et sous-estimait les tumeurs de grade élevé d’une médiane de 1 mm.
  • Le rehaussement parenchymateux n’avait aucun impact sur la détection et la mesure des tumeurs.

Limites

  • Conception rétrospective.
  • Absence d’analyse statistique.