CBNPC : la sarcopénie est associée à de moins bons résultats après une intervention chirurgicale

  • Shinohara S & al.
  • Ann Surg Oncol
  • 22 janv. 2020

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La sarcopénie est associée de manière significative à une réduction de la survie globale (SG) et de la survie sans progression (SSP), mais pas à un risque accru de complications postopératoires, chez les patients atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) qui ont fait l’objet d’une résection chirurgicale à visée curative.

Pourquoi est-ce important ?

  • Une tomodensitométrie (TDM) préopératoire doit être réalisée chez les patients atteints d’un CBNPC qui font l’objet d’une chirurgie à visée curative, afin de déterminer la présence d’une sarcopénie.

Protocole de l’étude

  • 391 personnes atteintes d’un CBNPC ont fait l’objet d’une résection chirurgicale curative.
  • La durée de suivi médiane était de 55,3 mois.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 50,6 % des patients présentaient une sarcopénie diagnostiquée avant l’intervention.
  • 19,4 % des patients ont fait l’objet d’une résection sous-lobaire, 79,8 % d’une lobectomie, et 0,8 % d’une pneumonectomie.
  • Les patients présentant une sarcopénie ont obtenu de moins bons résultats que les patients sans sarcopénie :
    • SG à 5 ans : 59,0 % contre 87,5 % (P 
    • survie sans rechute (SSR) à 5 ans : 47,8 % contre 75,6 % (P 
    • mortalité spécifique au cancer : 18,7 % contre 9,3 % (P = 0,009) ;
    • mortalité d’origine respiratoire : 16,6 % contre 1,6 % (P 
  • À l’analyse multivariée, la sarcopénie était associée de manière significative à :
    • une réduction de la SG : rapport de risque corrigé [RRc] de 3,33 (P 
    • une réduction de la SSR : RRc de 2,76 (P 
    • Cependant, elle n’était pas associée à un risque accru de complications postopératoires.
  • Après un appariement selon les scores propension, la sarcopénie était associée à la survenue d’une pneumonie après la sortie de l’hôpital (24,0 % contre 12,4 % ; P = 0,023).
  • Chez les patients présentant une sarcopénie, aucun désavantage de survie n’a été observé avec une chirurgie limitée, comparativement à une chirurgie standard.

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.