CBNPC : la lymphopénie au cours de la période de l’immunothérapie entraîne des résultats plus défavorables

  • Cho Y & al.
  • Int J Radiat Oncol Biol Phys
  • 30 août 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La lymphopénie au cours de la période de l’immunothérapie était associée à des résultats nettement plus défavorables chez les patients atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) avancé, et elle était plus fréquente chez ceux qui avaient également fait l’objet d’une radiothérapie (RT).
  • La radiothérapie stéréotaxique du corps/radiochirurgie stéréotaxique (RTSC/RCS) réduisait le risque de lymphopénie associée à la RT.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’intérêt pour l’association immunothérapie et RT est croissant.

Protocole de l’étude

  • 268 patients atteints d’un CBNPC avancé ont fait l’objet d’une immunothérapie.
  • La durée de suivi médiane était de 6,4 mois.
  • Financement : ministère des Sciences, Corée.

Principaux résultats

  • Dans l’ensemble, 54,5 % des patients ont présenté une lymphopénie avant ou pendant l’immunothérapie.
  • 41,1 % des patients ayant fait l’objet d’une RT (n = 146), avant ou pendant l’immunothérapie, ont présenté une lymphopénie associée à la RT.
  • La lymphopénie au cours de la période de l’immunothérapie était plus fréquente chez les patients ayant fait l’objet d’une RT avant (53,4 % contre 32,8 % ; P = 0,001) ou pendant (32,2 % contre 15,6 % ; P = 0,002) l’immunothérapie.
  • La lymphopénie au cours de la période de l’immunothérapie était associée de manière significative à une SSP (rapport de risque corrigé [RRc] : 2,35 ; P 
  • La RT était associée à une augmentation significative du risque de lymphopénie au cours de la période de l’immunothérapie (rapport de cotes corrigé [RCc] : 1,91 ; P = 0,025).
  • Plusieurs cycles de RT (RCc : 3,78 ; P 
  • La RTSC/RCS était associée à une réduction du risque de lymphopénie liée à la RT (RCc : 0,21 ; P = 0,002).

Limites

  • Étude rétrospective monocentrique.