CBNPC avec anémie : la darbépoétine alfa réduit le risque de transfusion, sans réduction de la SG ou de la SSP

  • Gascón P & al.
  • J Thorac Oncol
  • 16 oct. 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La darbépoétine alfa administrée jusqu’à un taux d’Hb plafond de 12,0 g/dl offrait une survie globale (SG) et une survie sans progression (SSP) identiques à celles du placebo, chez des patients anémiques atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) qui faisaient l’objet d’une chimiothérapie myélosuppressive, mais elle a réduit de manière significative la nécessité de transfusions de globules rouges.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette analyse après commercialisation a été demandée par l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (Food and Drug Administration, FDA) et l’Agence européenne des médicaments (European Medicines Agency, EMA), en raison d’inquiétudes concernant le fait que les agents stimulant l’érythropoïèse (ASE), tels que la darbépoétine alfa, puissent augmenter la mortalité et la progression tumorale.

Protocole de l’étude

  • Une étude de non-infériorité de phase III, randomisée et contrôlée par placebo, a été menée en double aveugle.
  • 2 516 patients atteints d’un CBNPC de stade IV et présentant une anémie, qui devaient faire l’objet d’un traitement de première intention par chimiothérapie myélosuppressive cyclique, ont reçu de la darbépoétine alfa (n = 1 680) ou un placebo (n = 836).
  • Financement : Amgen Inc.

Principaux résultats

  • La darbépoétine alfa était non inférieure au placebo en termes de SG (rapport de risque [RR] stratifié : 0,92 ; IC à 95 % : 0,83–1,01) et de SSP (RR stratifié : 0,95 ; IC à 95 % : 0,87–1,04).
  • La SG médiane était de 9,46 mois dans le groupe darbépoétine alfa, contre 9,26 mois dans le groupe placebo.
  • La SSP médiane était de 4,44 mois dans le groupe darbépoétine alfa, contre 4,27 mois dans le groupe placebo.
  • Le groupe darbépoétine alfa était significativement moins susceptible de nécessiter une transfusion de globules rouges que le groupe placebo (22,5 % contre 29,2 % ; rapport de cotes [RC] stratifié : 0,70 ; P = 0,0008).
  • La fréquence des événements indésirables était similaire entre les groupes.

Limites

  • La darbépoétine alfa était le seul ASE évalué.