Carcinome papillaire de la thyroïde : trois facteurs prédisent les métastases des ganglions lymphatiques

  • Hou J & al.
  • Eur Arch Otorhinolaryngol
  • 2 déc. 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le diamètre de la tumeur du côté droit, l’invasion capsulaire et les métastases des ganglions lymphatiques (GL) du compartiment VIa constituent des facteurs de risque indépendants de métastases du ganglion lymphatique postérieur au nerf laryngé récurrent droit (GL-pNLRd), chez les patients atteints d’un carcinome papillaire de la thyroïde (CPT), d’après une étude rétrospective.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’identification des facteurs de risque peut faciliter la prise en charge des patients.

Principaux résultats

  • L’âge, le diamètre de la tumeur du côté droit, l’invasion capsulaire, l’adénome comorbide et les métastases des GL du compartiment VIa étaient associés à des métastases du GL-pNLRd à l’analyse univariée (P 
  • Le diamètre de la tumeur du côté droit (rapport de cotes [RC] : 2,084 ; P = 0,001), l’invasion capsulaire (RC : 3,169 ; P 
  • Un diamètre de la tumeur du côté droit supérieur à 1,25 cm présentait une sensibilité de 0,5, une spécificité de 0,819 et une aire sous la courbe de 0,720 pour la prédiction des métastases du GL-pNLRd (P 

Protocole de l’étude

  • 96 patients atteints d’un CPT ont été inclus.
  • Financement : Fondation nationale des sciences naturelles de Chine.

Limites

  • Étude rétrospective.
  • Échantillon de patients de petite taille.