CaP : la biopsie ciblée par IRMmp apporte une valeur ajoutée dans le cadre de l’étude française MRI-FIRST

  • Rouvière O & al.
  • Lancet Oncol
  • 20 nov. 2018

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les hommes naïfs de biopsie avec suspicion de cancer de la prostate (CaP), le taux de détection d’un cancer cliniquement significatif (tumeurs de grade supérieur ou égal à 2 selon la Société internationale de pathologie urologique [International Society of Urological Pathology]) était similaire à une biopsie ciblée par IRM multiparamétrique (IRMmp) et une biopsie systématique.
  • L’association des biopsies ciblée et systématique a permis d’améliorer la détection du cancer de la prostate cliniquement significatif.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats suggèrent que la biopsie ciblée apporte une valeur ajoutée chez les patients naïfs de biopsie pour la détection du cancer de la prostate cliniquement significatif.

Protocole de l’étude

  • L’étude diagnostique appariée, prospective et multicentrique MRI-FIRST a été menée.
  • 251 patients naïfs de biopsie ont fait l’objet d’une pré-biopsie par IRMmp, suivie d’une biopsie systématique composée de 12 à 14 échantillons.
  • Les hommes présentant des lésions suspectes à l’IRMmp ont également fait l’objet d’une biopsie ciblée composée de 3 à 6 échantillons.
  • Financement : Institut National du Cancer français.

Principaux résultats

  • 14 % des patients ont obtenu des résultats négatifs lors de l’IRMmp.
  • 94 patients étaient atteints d’un cancer cliniquement significatif :
    • La biopsie ciblée par IRM a identifié 20 % des cas de cancer, contre 14 % pour la biopsie systématique. 66 % des tumeurs ont été détectées grâce à l’association des deux techniques.
  • Aucune différence significative n’a été identifiée au niveau du taux de détection des cancers cliniquement significatifs entre la biopsie systématique et la biopsie ciblée (29,9 % contre 32,3 % ; P = 0,38).
  • La biopsie ciblée par IRM n’a pas décelé 5,2 % des cas de cancer cliniquement significatif, contre 7,6 % pour la biopsie systématique.

Limites

  • Les artefacts par saignement et le gonflement des glandes provoqués par la biopsie systématique peuvent avoir réduit les performances de la biopsie ciblée.