CaP à risque élevé : les schémas chirurgicaux et de radiothérapie permettent d’obtenir des résultats similaires

  • Tilki D & et al.
  • JAMA Oncol
  • 15 nov. 2018

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un cancer de la prostate à risque élevé (score de Gleason de 9–10), une prostatectomie radicale (PR) associée à une radiothérapie externe (RTE) et à un traitement par privation androgénique (TPA) adjuvants est susceptible d’obtenir des résultats de survie équivalents à un traitement par RTE, curiethérapie et TPA (MaxRT).

Pourquoi est-ce important ?

  • Chez les patients à risque élevé faisant l’objet d’une PR, un traitement adjuvant par RTE et TPA pourrait réduire le risque de mortalité jusqu’à obtenir un taux similaire au traitement MaxRT.

Protocole de l’étude

  • Une étude a été menée auprès de 639 hommes atteints d’un cancer de la prostate de stade clinique T1–4,N0M0 avec un score de Gleason de 9–10 pour la biopsie.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 80 patients ont reçu le traitement MaxRT (suivi médian : 5,51 ans).
  • 559 patients ont fait l’objet d’une PR (suivi médian : 4,78 ans) : 372 patients ont fait l’objet d’une PR ; 88 ont fait l’objet d’une PR et d’une RT adjuvante ; 50 ont fait l’objet d’une PR avec RT et TPA adjuvants (MaxPR) ; 49 ont fait l’objet d’une PR avec TPA adjuvant.
  • Il n’y avait aucune différence significative au niveau du risque de mortalité spécifique au cancer (MSC ; RRa : 1,33 ; P = 0,58) et de mortalité toutes causes confondues (MTCC ; RRa : 0,80 ; P = 0,60) entre les hommes ayant reçu MaxPR et MaxRT.
  • Comparativement à MaxRT, les traitements suivants étaient associés à un risque de mortalité plus élevé :
    • PR (RRaMSCP : 2,80 ; P = 0,01) ; et
    • PR associée à un TPA adjuvant (RRaMSCP : 3,15 ; RRaMTCC : 2,33 ; P = 0,01, pour les deux).
  • Comparativement à MaxRT, l’indice de vraisemblance d’équivalence du risque de mortalité spécifique au cancer de la prostate (MSCP) et de MTCC était le plus élevé avec MaxPR (76,75 % et 77,97 %, respectivement).
    • Pour les autres traitements incluant une PR, il était compris entre 4,62 % et 62,32 %.

Limites

  • Données observationnelles.