Cannabis : rupture de stocks au Canada !

  • Quentin Haroche

  • JIM Actualités métier
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

Vancouver, le jeudi 6 décembre 2018 - Un peu plus d'un mois après la légalisation de la vente et de la possession de cannabis récréatif au Canada, de nombreux magasins sont en rupture de stock et ne peuvent satisfaire les demandes des consommateurs.
Le 17 octobre dernier, le Canada est devenu le deuxième pays au monde à légaliser la vente, la détention et la consommation de cannabis récréatif. La loi prévoit que chaque province organise comme elle le souhaite la vente de cannabis, mais certaines d'entre elles ne semblent pas avoir pris la mesure de cet évènement historique. En effet, on observe dans de nombreuses régions du Canada une rupture de stock de cannabis dans les magasins officiels et sur les sites de ventes en ligne. Au Québec, où la vente de cannabis est un monopole de la toute nouvelle Société québécoise du cannabis (SQDC), les magasins ne sont ouverts que quatre jours par semaine et quelques heures par jour en raison de cette situation.
La peur de manquer

Le marché noir encore florissant

Pendant près d'un siècle, les groupes criminels contrôlaient entièrement le marché. Ils ne vont pas disparaitre tranquillement du jour au lendemain