Cancer rectal pT3N0 : l’efficacité de la RCT adjuvante s’avère supérieure à celle de la CTA pour les tumeurs plus basses

  • Peng HH & al.
  • Radiat Oncol
  • 16 janv. 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un cancer rectal de stade pT3N0, une radiochimiothérapie (RCT) adjuvante était associée à de meilleurs résultats qu’une chimiothérapie adjuvante (CTA), mais uniquement en cas de tumeurs plus basses.

Pourquoi est-ce important ?

  • La localisation de la tumeur pourrait informer le choix entre une RCT adjuvante et une CTA.
  • Les patients de stade pT3N0 présentent un faible taux de récidive locale après une exérèse mésorectale totale, ce qui pose la question des bénéfices potentiels de l’ajout d’une radiothérapie.

Protocole de l’étude

  • Une analyse rétrospective a été menée auprès de 265 patients (115 faisant l’objet d’une RCT adjuvante [suivi médian : 56,4 mois] ; 150 faisant l’objet d’une CTA [suivi médian : 57,1 mois]) à l’Institut et hôpital de cancérologie affilié à l’Université de médecine de Guangzhou.
  • Financement : aucun.

Principaux résultats

  • Chez les patients présentant des tumeurs plus basses, la RCT adjuvante était associée à :
    • une meilleure SSM que la CTA : 87,43 % contre 70,56 % (P = 0,015), mais pas à une meilleure SG ;
    • un taux de métastases à distance plus faible (à 5 ans : 8,6 % contre 22,2 % ; P = 0,033).
  • Chez les patients présentant des tumeurs hautes, aucune différence significative n’a été observée au niveau des résultats entre les deux groupes de traitement.

Limites

  • Étude monocentrique et rétrospective.