Cancer rectal : la RT courte offre le meilleur rapport coût-efficacité dans le cadre de la maladie localement avancée

  • Raldow AC & al.
  • JAMA Netw Open
  • 5 avr. 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La radiothérapie courte (RTC) constitue une alternative ayant un bon rapport coût-efficacité à la radiochimiothérapie longue (RCTL), chez les patients atteints d’un cancer rectal localement avancé, excepté pour les tumeurs distales.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les résultats suggèrent que les patients doivent faire l’objet d’une RTC, à moins qu’ils ne nécessitent une réduction du stade de la tumeur avant la résection.

Protocole de l’étude

  • Le rapport coût-efficacité a été évalué à l’aide d’un modèle de Markov, afin de simuler les résultats à 10 ans pour 1 million de patients de 65 ans atteints d’un cancer rectal localement avancé, traités par RTC ou RCTL, puis faisant l’objet d’une chirurgie et d’une chimiothérapie.
  • Financement : Subvention de démarrage du programme STOP CANCER 2018 du Dr Richard Merkin.

Principaux résultats

  • L’analyse des cas de référence a révélé que la RTC était la stratégie présentant le meilleur rapport coût-efficacité (rapport coût-efficacité différentiel [RCED] pour la RCTL, comparativement à la RTC : 133 495 $/année de vie ajustée sur la qualité [Quality-Adjusted Life Year, QALY], ce qui était supérieur au seuil de consentement à payer de 100 000 $/QALY).
  • Une réanalyse partant du principe que tous les patients présentaient une tumeur distale nécessitant une résection abdominopérinéale (RAP), et que 39 % des patients faisant l’objet d’une RCTL feraient finalement l’objet d’une chirurgie conservatrice du sphincter plutôt que d’une RAP, contre 19 % des patients faisant l’objet d’une RTC, a révélé que la RCTL présentait un meilleur rapport coût-efficacité dans ce groupe de patients (RCED : 61 123 $/QALY), à condition qu’au moins 13,9 % de patients en plus voient leur stade tumoral reculer suffisamment pour faire l’objet d’une résection antérieure basse dans le groupe RTL.

Limites

  • Protocole non expérimental.