Cancer œsophagien : des interventions chirurgicales moins fréquentes pourraient expliquer la mortalité plus élevée chez les patients d’origine ethnique noire

  • Dong J & al.
  • Clin Gastroenterol Hepatol
  • 20 juil. 2018

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients d’origine ethnique noire atteints d’un cancer œsophagien sont significativement moins susceptibles de faire l’objet d’une intervention chirurgicale que les patients d’origine ethnique blanche non hispanique (Non-Hispanic Whites, NHW), ce qui explique que le taux de mortalité soit plus élevé chez les patients d’origine ethnique noire.

Pourquoi est-ce important ?

  • Même avec une présentation de la maladie similaire, les patients NHW étaient plus de deux fois plus susceptibles de faire l’objet d’une intervention chirurgicale que les patients d’origine ethnique noire.

Protocole de l’étude

  • 17 423 patients atteints d’un adénocarcinome œsophagien (ACŒ) nouvellement diagnostiqué (n = 10 774) et d’un carcinome œsophagien épidermoïde (COE ; n = 6 649 ; 10,9 % de patients d’origine ethnique noire, 89,1 % de patients d’origine ethnique blanche), issus de la base de données Surveillance, épidémiologie et résultats finaux (Surveillance, Epidemiology and End Results) entre 1994 et 2011, ont été inclus.
  • Des cohortes appariées selon les caractéristiques démographiques, la présentation et le traitement ont été constituées.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Les patients d’origine ethnique noire étaient significativement moins susceptibles de faire l’objet d’une intervention chirurgicale que les patients NHW, même après un appariement selon les caractéristiques démographiques et la présentation (10,8 % contre 22,8 % ; P 
  • L’origine ethnique noire était associée de manière significative à une mortalité plus élevée après un ajustement pour prendre en compte les caractéristiques démographiques et la présentation (patients d’origine ethnique noire par rapport aux patients NHW, RR : 1,14 ; IC à 95 % : 1,03–1,25), mais pas après un ajustement pour prendre en compte le traitement (RR : 1,04 ; IC à 95 % : 0,94–1,14).
  • Le type d’intervention chirurgicale n’était pas associé à la disparité au niveau de la survie.
  • Après un appariement selon la présentation et un ajustement pour prendre en compte l’intervention chirurgicale, l’origine ethnique noire n’était pas associée au risque de mortalité (RR : 1,05 ; IC à 95 % : 0,95–1,16).

Limites

  • Les résultats sont basés sur les données de demandes de remboursement.