Cancer laryngé : les taux élevés de sélénium liés à une amélioration de la survie

  • PLoS One

  • de Brian Richardson, PhD
  • Lecture critique
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les taux élevés de sélénium sérique sont associés à une amélioration des résultats de survie chez les patients atteints d’un cancer laryngé.

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette étude constitue la première analyse connue se penchant sur l’association entre le sélénium et la survie dans le cadre du cancer laryngé.

Principaux résultats

  • Taux de SG à cinq ans : 56,7 %.
  • Sélénium sérique moyen pour l’ensemble de la cohorte : 58,6 μg/l.
  • Survie à cinq ans par taux sériques : 28,6 % pour le quartile 1 (30,3–50,0 μg/l), 55,0 % pour le quartile 2 (50,1–57,9 μg/l), 63,4 % pour le quartile 3 (58,0–66,2 μg/l) et 82,0 % pour le quartile 4 (66,8–103,1 μg/l ; P < 0,0001).
  • Les patients du quartile 1 ont présenté un risque de mortalité accru, par rapport aux patients du quartile 4 dans le cadre d’une analyse corrigée pour prendre en compte l’âge et le sexe (RR : 7,01 ; IC à 95 % : 3,81–12,9) et d’une analyse multivariée (RR : 3,07 ; IC à 95 % : 1,59–5,94).
  • Dans une analyse de sous-groupes, l’association entre le sélénium sérique et le risque de mortalité (quartile 1 par rapport au quartile 4) était significative chez les patients ayant reçu une radiothérapie (RR : 6,60 ; P < 0,0001), ceux n’ayant pas reçu de chimiothérapie (RR : 7,64 ; P < 0,0001), ceux ayant fait l’objet d’une intervention chirurgicale (RR : 6,56 ; P < 0,0001), ceux présentant une maladie de stade I (RR : 16,5 ; P = 0,004), ceux présentant une maladie de stade III (RR : 15 ; P = 0,01) ainsi que ceux présentant une maladie de stade IV (RR : 4,01 ; P = 0,002).

Conception de l’étude

  • Étude prospective menée auprès de 296 patients atteints d’un cancer laryngé, chez qui les associations entre les taux de sélénium sérique avant traitement et les résultats de survie ont été analysées.
  • Financement : ReadGene.

Limites

  • Seule une mesure du sélénium a été enregistrée.