Cancer laryngé : la microchirurgie transorale au laser présente d’excellents résultats

  • Djukic V & al.
  • Eur Arch Otorhinolaryngol
  • 3 mai 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une étude rétrospective montre que les patients atteints d’un cancer laryngé de stade précoce, traités par microchirurgie transorale au laser, obtiennent d’excellent résultats de survie.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les résultats appuient les bénéfices de la microchirurgie transorale au laser et élucident l’effet des facteurs de risque communs.

Principaux résultats

  • La SG à 5 ans était de 92,5 % et la survie spécifique à la maladie (SSM) à 5 ans était de 95,3 %.
  • L’âge (RRI : 1,43 ; P = 0,005), la consommation d’alcool (RRI : 11,62 ; P = 0,022), le grade histologique de la tumeur (RRI : 3,453 [P = 0,006] pour G2 ; RRI : 4,069 [P = 0,004] pour G3), la cordectomie endoscopique de type VI (RRI : 6,43 ; P = 0,041) et l’absence de préservation du larynx (RRI : 10,04 ; P = 0,001) étaient associés à la SSM, à l’analyse multivariée.
  • L’âge (RRI : 1,048 ; P = 0,043), le grade histologique (RRI : 2,022 [P = 0,001] pour G2 ; RRI : 3,541 [P = 0,024] pour G3), le stade T2 avec altération de la mobilité des cordes vocales (RRI : 1,045 ; P = 0,047) et l’absence de préservation du larynx (RRI : 3,31 ; P = 0,001) étaient associés à la survie sans maladie, à l’analyse multivariée.

Protocole de l’étude

  • 234 patients atteints d’un carcinome épidermoïde laryngé de stade précoce (T1 ou T2N0M0), traités par microchirurgie transorale au laser, ont été analysés afin de déterminer les résultats de survie et les facteurs associés.
  • Financement : Centre clinique de Serbie.

Limites

  • Étude rétrospective.