Cancer gastrique métastatique : les chimiothérapies doubles en première intention offrent une SG similaire

  • Kim C & al.
  • Eur J Cancer
  • 19 mars 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir 

  • Les chimiothérapies doubles S-1 et cisplatine (SP), oxaliplatine et 5-FU (FOLFOX), docétaxel et 5-FU (DF) et paclitaxel et 5-FU (PF) ont conduit à des SG similaires chez des patients coréens atteints d’un cancer gastrique métastatique.
  • Le traitement par SP était associé à une survie sans progression (SSP) plus longue, mais le bénéfice était partiellement atténué par les chimiothérapies ultérieures.

Pourquoi est-ce important ?

  • Étant donné que le ramucirumab et le paclitaxel sont le traitement de deuxième intention le plus efficace, FOLFOX pourrait être le choix le plus raisonnable en traitement de première intention.

Protocole de l’étude

  • Un essai de phase II contrôlé et randomisé (n = 177) a été réalisé. L’étude a été interrompue prématurément en raison du faible recrutement.
  • Financement : Sources extérieures à l’industrie pharmaceutique.

Principaux résultats 

  • La SSP médiane la plus longue a été observée avec le traitement SP (8,4 mois), comparativement aux traitements FOLFOX (5,8 mois), DF (5,7 mois) et PF (4,2 mois ; P = 0,023).
  • Aucune différence n’a été constatée entre les traitements en termes de SG médiane.
  • Considérés ensemble, les traitements SP et FOLFOX (groupe platine) montraient une tendance à une SSP plus longue (7,2 contre 4,9 mois ; P = 0,058), mais la SG était similaire (13,3 contre 11,7 mois ; P = 0,431).
  • Parmi les patients exposés aux trois médicaments (platine, taxane et fluoropyrimidine), la SG était similaire, que le platine ou la taxane ait été le premier médicament administré.
  • Le traitement de première intention au platine a permis d’améliorer la SSP chez les patients atteints d’un cancer gastrique de type intestinal (RR : 0,28 ; P = 0,005) et chez ceux qui ne présentaient pas de métastases péritonéales au moment du diagnostic (RR : 0,52 ; P = 0,03).

Limites

  • Arrêt anticipé.
  • Population asiatique.