Cancer gastrique : les recommandations de l’ESMO ont été mises à jour

  • ESMO guidelines

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Cette mise à jour ajoute l’association trifluridine/tipiracil à la prise en charge du cancer gastrique avancé/métastatique.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il s’agit d’une mise à jour des recommandations de la Société européenne d’oncologie médicale (European Society for Medical Oncology, ESMO) publiées en 2016.

Points clés

  • L’ESMO recommande désormais l’association trifluridine/tipiracil dans le traitement de troisième intention des patients présentant un indice de performance de 0–1.
    • Les recommandations initiales indiquaient que le traitement pouvait être administré de manière séquentielle en traitement de deuxième et troisième intentions, mais aucune donnée probante claire ne démontre son efficacité après la deuxième ligne de traitement.
    • La mise à jour précise que l’association trifluridine/tipiracil a amélioré la SG, comparativement au placebo (SG : 5,7 mois contre 3,6 mois ; rapport de risque [RR] : 0,69 ; P bilatéral = 0,00058), dans le cadre d’un essai randomisé de phase III mené auprès de patients atteints d’un cancer gastrique chimioréfractaire.
  • La mise à jour apporte également à l’association trifluridine/tipiracil un niveau d’intention thérapeutique supplémentaire dans le tableau de l’Échelle d’évaluation de l’ampleur du bénéfice clinique (Magnitude of Clinical Benefit Scale, MCBS) de l’ESMO ; un score MCBS de 3 lui a été attribué.
    • L’autre nouvelle entrée est l’association docétaxel, oxaliplatine, fluorouracile et leucovorine (FLOT), qui a un score MCBS de 1.
    • Le score le plus élevé, 5, indique la meilleure combinaison possible de bénéfice potentiel et de disponibilité.