Cancer gastrique : la mise à jour des recommandations de l’ESMO inclue le schéma FLOT

  • European Society for Medical Oncology

  • Oncology guidelines update
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une mise à jour des recommandations de 2016 relatives au traitement du cancer gastrique et de la jonction gastro-œsophagienne résécable de stade Ib ou supérieur préconise l’administration d’un traitement périopératoire par 5-fluorouracile/leucovorine, oxaliplatine et docétaxel (FLOT).

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette mise à jour reflète l’évolution du traitement de référence du cancer gastrique et du cancer de la jonction gastro-œsophagienne.

Points clés

  • Cette mise à jour des recommandations est liée à un récent rapport concernant l’essai FLOT4, que nous avions précédemment couvert ici.
  • L’administration périopératoire du schéma FLOT a permis d’obtenir un taux de réponse pathologique plus élevé (15,6 % contre 5,8 %) et une prolongation de la SG (50 mois contre 35 ; RRI : 0,77 ; P = 0,012), comparativement au traitement de référence (épirubicine, cisplatine et 5-fluorouracile ou capécitabine), chez les patients atteints d’un cancer gastrique résécable.
  • Le schéma FLOT n’était associé à aucun problème majeur en termes de toxicité.
  • Les recommandations mises à jour préconisent d’établir le schéma FLOT comme traitement de référence, excepté dans le cas d’une contre-indication spécifique à l’un des composants du schéma FLOT ou si le patient n’est pas un bon candidat à une trithérapie.
  • L’utilisation de médicaments biologiques ciblés, tels que le trastuzumab, ou de médicaments antiangiogéniques en contexte périopératoire n’est pas justifiée.