Cancer gastrique : comment repenser la sélection des patients après une gastrectomie D2 ?

  • Shin K & al.
  • BMC Cancer
  • 18 déc. 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le rapport de ganglions lymphatiques positifs sur le total des ganglions examinés (RGL) peut se montrer supérieur au stade N pour la sélection des patients atteints d’un cancer gastrique qui pourraient retirer un bénéfice du schéma XELOX (capécitabine par voie orale plus oxaliplatine par voie intraveineuse) plutôt que de S-1 après une gastrectomie D2.

Pourquoi est-ce important ?

  • Le RGL pourrait avoir une plus grande valeur pronostique que la classification N.

Protocole de l’étude

  • Analyse après un appariement selon les scores de propension avec un rapport de 1:1 (N = 220).
  • Financement : Fondation de recherche du centre médical catholique (Catholic Medical Center Research Foundation).

Principaux résultats

  • XELOX était associé à de meilleurs résultats que S-1 chez les patients avec un RGL supérieur à 0,25 :
    • SSM à 5 ans : 54 % contre 20 % (rapport de risque [RR] : 0,29 ; P = 0,004).
    • SG à 5 ans : 67 % contre 26 % (RR : 0,28 ; P = 0,020).
  • XELOX était associé à de meilleurs résultats que S-1 dans le groupe de stade N3 :
    • SSM à 5 ans : 66 % contre 38 % (RR : 0,40 ; P = 0,004).
    • SG à 5 ans : 71 % contre 47 % (RR : 0,45 ; P = 0,019).
  • XELOX était associé à de meilleurs résultats que S-1 dans le groupe de stade IIIC :           
    • SSM à 5 ans : 57 % contre 22 % (RR : 0,32 ; P = 0,004).
    • SG à 5 ans : 68 % contre 27 % (RR : 0,32 ; P = 0,009).
  • XELOX était associé à de meilleurs résultats que S-1 chez les patients de stade N3 avec un RGL supérieur à 0,25 :
    • SSM à 5 ans : 55 % contre 21 % (P = 0,0023).
    • SG à 5 ans : 68 % contre 27 % (P = 0,013).

Limites

  • Analyse rétrospective.
  • Population exclusivement d’origine ethnique asiatique (Corée).