Cancer G/JGO : associé à SOX/CapeOX, le nivolumab s’avère performant dans l’essai ATTRACTION-4

  • Boku N & al.
  • Ann Oncol
  • 1 févr. 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le nivolumab, associé à S-1 et à l’oxaliplatine (SOX) ou à la capécitabine et à l’oxaliplatine (CapeOX), a démontré une efficacité encourageante dans le cadre du cancer gastrique/de la jonction gastro-œsophagienne (G/JGO) à récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2) négatif, non résécable, avancé ou récidivant.
  • La quasi-totalité des patients a réduit ou reporté la dose en raison d’événements indésirables liés au traitement (EIT).

Pourquoi est-ce important ?

  • La chimiothérapie pourrait moduler le système immunitaire, ce qui pourrait augmenter les effets immunitaires du nivolumab. 
  • Il s’agit de la première partie d’une étude en deux parties. La seconde comparera l’association nivolumab et chimiothérapie à l’association placebo et chimiothérapie.

Protocole de l’étude

  • Une étude en ouvert a été mené dans 13 centres japonais et sud-coréens (ATTRACTION-4) ; 39 patients ont été affectés de manière aléatoire pour recevoir du nivolumab et SOX ou du nivolumab et CapeOX.
  • Financement : Ono Pharmaceutical et Bristol-Myers Squibb.

Principaux résultats

  • 95,2 % des patients du groupe nivolumab/SOX et 94,4 % des patients du groupe nivolumab/CapeOX ont réduit ou reporté leur chimiothérapie en raison d’EIT.
  • Le taux de réponse objective (TRO) était similaire dans les deux groupes (66,7 % dans le groupe nivolumab/SOX, 70,6 % dans le groupe nivolumab/CapeOX).
  • Le TRO correspondant, lors de l’évaluation centralisée, était de 57,1 % et 76,5 %, respectivement.
  • La SG médiane n’a été atteinte dans aucun des groupes. La SG médiane était de 13,9 mois pour l’ensemble de la cohorte, de 11,9 mois dans le groupe nivolumab/SOX et de 11,2 mois dans le groupe nivolumab/CapeOX.

Limites

  • Étude de petite envergure.
  • Population asiatique.