Cancer du sein résistant au trastuzumab : le buparlisib échoue dans un essai de phase II

L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. Inscrivez-vous gratuitement

À retenir

  • L’association de buparlisib (BKM120) et de trastuzumab a démontré un profil de sécurité d’emploi favorable, mais une efficacité limitée dans un essai de phase II mené auprès de patients atteints d’un cancer du sein localement avancé ou métastatique, positif au récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2) et résistant au trastuzumab.
  • Aucune dose maximale tolérée (DMT) n’a été obtenue lors d’une étude de phase Ib intégrée à dose croissante sur la capécitabine en association avec du BKM120 et du trastuzumab chez un sous-groupe de patients présentant des métastases cérébrales.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’association de BKM120 et de trastuzumab n’a pas pu surmonter la résistance innée ou acquise aux agents ciblant HER2.

Conception de l’étude

  • Dans l’essai de phase II, 50 patients ont reçu du BKM120 (100 mg/jour, par voie orale) et 2 mg/kg de trastuzumab une fois par semaine, en cycles continus de 28 jours.
  • Dans l’essai de phase Ib, huit patients présentant des métastases cérébrales ont reçu une dose progressive de capécitabine ainsi que 80 à 100 mg de BKM120 et 2 mg/kg de trastuzumab.
  • Financement : Novartis Pharmaceuticals.

Principaux résultats

  • Dans l’essai de phase II, les événements indésirables de tous grades les plus fréquents étaient la diarrhée (54 %), la nausée (48 %), l’appétit diminué (36 %) et l’augmentation de l’alanine aminotransférase (36 %).
  • Le taux de réponse globale (TRG) était de 10 %, un taux inférieur au critère d’évaluation principal du TRG d’au moins 25 % ; seulement un patient a obtenu une RC.
  • Dans le segment de phase Ib, tous les patients ont démontré une certaine réduction tumorale, mais le nombre de patients inclus était trop petit pour établir une DMT.

Limites

  • Essai non randomisé.
  • Peu de participants.