Cancer du sein précoce : une radiothérapie hypofractionnée d’une semaine devient la nouvelle référence

  • ESTRO 2020

  • Par Deepa Koli
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Comparativement au schéma thérapeutique de référence de trois semaines, un schéma thérapeutique hypofractionné d’une semaine pour la radiothérapie du sein entier adjuvante démontre une efficacité et une sécurité d’emploi similaires à cinq ans chez les patientes atteintes d’un cancer du sein invasif précoce qui font l’objet d’une intervention chirurgicale.

Pourquoi est-ce important ?

  • La radiothérapie hypofractionnée est plus pratique et offre un meilleur rapport coût/efficacité pour les patientes.
  • Au Royaume-Uni, le Collège royal des radiologues (The Royal College of Radiologists) a fait du calendrier de 26 Gy la nouvelle référence sur la base de ces résultats.

Méthodologie

  • L’essai contrôlé randomisé de non-infériorité de phase III FAST-Forward, mené au Royaume-Uni, a comparé 3 schémas thérapeutiques chez 4 096 patientes atteintes d’un cancer du sein invasif précoce :
    • 40 Gy en 15 fractions pendant 3 semaines (groupe traitement de référence).
    • 27 Gy en 5 fractions pendant 1 semaine (groupe 27 Gy).
    • 26 Gy en 5 fractions pendant 1 semaine (groupe 26 Gy).
  • Critère d’évaluation principal : la survenue d’une rechute de la tumeur dans le sein ipsilatéral.
  • La non-infériorité était prédéfinie comme un excès absolu inférieur ou égal à 1,6 % (rapport de risque [RR] : 1,81).
  • Financement : Institut de recherche sur le cancer (Institute of Cancer Research) ; autres.

Principaux résultats

  • Durée de suivi médiane : 71 mois.
  • Les deux protocoles hypofractionnés étaient non inférieurs au schéma thérapeutique de référence en ce qui concerne le taux de rechute de la tumeur dans le sein ipsilatéral à cinq ans :
    • 27 Gy : 1,7 % (RR : 0,88 ; IC à 95 % : 0,52–1,50).
    • 26 Gy : 1,4 % (RR : 0,64 ; IC à 95 % : 0,36–1,15).
  • Les deux protocoles hypofractionnés étaient non inférieurs au schéma thérapeutique de référence en ce qui concerne la sécurité d’emploi à cinq ans (tout événement indésirable touchant le sein ou la paroi thoracique) :
    • 27 Gy : rapport de cotes (RC) de 1,55 (P 
    • 26 Gy : RC de 1,12 (P = 0,20).

Limites

  • Il s’agit d’un essai sans mise en aveugle.