Cancer du sein précoce : un nouveau système de classification clinicogénomique prédit quelles patientes ont besoin d’une radiothérapie plus intensive

  • Sjöström M & al.
  • J Clin Oncol
  • 16 oct. 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • ARTIC, un nouveau système de classification clinicogénomique, qui s’appuie sur l’âge et sur une analyse de l’expression de 27 gènes dans la tumeur, permet d’identifier les patientes qui nécessitent une radiothérapie (RT) avec une intensité plus importante après une chirurgie conservatrice du sein (CCS), dans le cadre d’un cancer du sein précoce (CSp).

Pourquoi est-ce important ?

  • ARTIC est le premier système de classification efficace de la RT qui permette de personnaliser la RT postopératoire.
  • Les patientes présentant un score ARTIC élevé sont plus susceptibles de retirer un bénéfice d’une RT plus intensive, par exemple avec une surimpression du lit tumoral.

Protocole de l’étude

  • ARTIC a été développé à partir de 3 cohortes accessibles au public, puis validé au cours d’un essai contrôlé randomisé (ECR ; SweBCG91-RT ; n = 748), dans lequel des patientes atteintes d’un CSp à ganglions négatifs (stades I–IIA) ont été affectées de manière aléatoire pour faire l’objet d’une RT du sein entier ou d’aucune RT après une CCS.
  • Critère d’évaluation principal : l’incidence cumulée de récidive locorégionale (RLR).
  • Financement : PFS Genomics ; Association suédoise de lutte contre le cancer du sein ; autres.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 15,0 ans.
  • Chez les patientes traitées par RT, comparativement à celles ne recevant pas de RT, ARTIC prédisait fortement la RLR (rapport de risque [RR] : 3,4 ; IC à 95 % : 2,0–5,9 ; P interaction = 0,005).
    • Un score ARTIC bas était associé au bénéfice le plus important de la RT (RR : 0,33 ; P 
    • Un score ARTIC élevé était associé à un bénéfice plus faible de la RT (RR : 0,73 ; P = 0,23) ; l’incidence cumulée de RLR à 10 ans était de 25 %, contre 32 %, soit une réduction absolue de 7 %.

Limites

  • Scores ARTIC réels non communiqués.