Cancer du sein précoce : le nab-paclitaxel prolonge la survie sans maladie invasive

  • Untch M & al.
  • J Clin Oncol
  • 13 mai 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

Pourquoi est-ce important ?

  • Le nab-paclitaxel (paclitaxel dans une formulation de nanoparticules liées à l’albumine, développé afin d’éviter les toxicités) pourrait devenir le traitement de référence du CSp.

Protocole de l’étude

  • Un essai contrôlé randomisé de phase III (n = 1 206) a évalué l’administration hebdomadaire de nab-paclitaxel (150 mg/m2), comparativement à l’administration hebdomadaire de paclitaxel à base de solvant (80 mg/m2), suivie dans les 2 groupes par 4 administrations de 90 mg/m2 d’épirubicine et de 600 mg/m2 de cyclophosphamide, à des intervalles de 3 semaines.
  • Le sous-groupe de patientes présentant une tumeur à récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain positif (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2-Positive, HER2+) a également reçu du trastuzumab et du pertuzumab.
  • Financement : Celgene Allemagne ; Roche Allemagne.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 49,6 mois.
  • Le nab-paclitaxel a permis d’obtenir une SSMi 34 % plus longue que le paclitaxel à base de solvant (RRI : 0,66 ; P = 0,002).
    • Lors de l’analyse des sous-groupes, la SSMi était uniquement prolongée dans le cas de tumeurs à récepteurs hormonaux positifs (Hormone Receptor-Positive, HR+)/HER2- (P = 0,030).
  • Aucune différence n’a été observée entre les groupes en termes de SG (P = 0,260).
  • Le groupe nab-paclitaxel (125 mg/m2) a obtenu un délai médian jusqu’à la résolution de la neuropathie périphérique sensitive (NPS) d’un grade 2–4 à un grade 1 plus court que dans le groupe nab-paclitaxel (150 mg/2 ; 6,4 semaines contre 12,7 ; P = 0,014).

Limites

  • Protocole en ouvert.
  • Surestimation possible du bénéfice observé dans le cas d’une NPS avec la dose plus faible de nab-paclitaxel en raison de la petite taille de l’échantillon.