Cancer du sein précoce ER+ : les résultats à 10 ans suggèrent que l’irradiation du sein entier constitue la meilleure option

  • Fastner G & al.
  • Eur J Cancer
  • 18 janv. 2020

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans le cadre du cancer du sein précoce à récepteur des œstrogènes (Estrogen Receptor, ER) positif, l’endocrinothérapie (ET) associée à une irradiation du sein entier (ISE) permet d’obtenir une amélioration de la survie sans maladie (SSM), comparativement à l’ET seule.
  • Ces résultats proviennent de l’essai 8A du groupe autrichien d’étude du cancer du sein et du cancer colorectal, mené sur 10 ans.
  • Les résultats de SG étaient similaires entre les groupes, mais l’omission de l’ISE prédisait une survie sans récidive locale (SSRL) moins favorable.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les résultats suggèrent que l’ISE est le meilleur choix pour ce groupe à faible risque.

Protocole de l’étude

  • Il s’agit des résultats à 10 ans d’un essai contrôlé randomisé (N = 869).
  • Après une chirurgie conservatrice du sein, la comparaison entre l’ET avec et sans ISE (dose moyenne : 51 ± 4 Gy, avec un fractionnement standard, suivie d’une surimpression du lit tumoral avec une dose moyenne de 10 ± 2 Gy).
  • Financement : AstraZeneca.

Principaux résultats

  • La durée de suivi médiane était de 9,89 ans.
  • SSRL à 10 ans :
    • 97,5 % avec l’ISE, contre 92,5 % sans (P = 0,0004).
    • Cela s’est traduit par une SSM plus élevée : 94,5 % contre 88,4 % (P = 0,0156).
  • Aucune différence n’a été identifiée au niveau de la survie sans métastases à distance (96,7 % contre 96,4 %) ou de la survie globale (SG ; 86,6 % contre 87,6 %).
  • Facteurs prédictifs négatifs pour la SSRL :
    • l’absence d’administration d’une ISE (comparativement à l’administration d’une ISE) : rapport de risque (RR) de 0,27 (P = 0,0006) ;
    • grade tumoral plus élevé (Gx contre G1) : RR de 3,76 (P = 0,028).

Limites

  • Protocole en ouvert.