Cancer du sein métastatique HER2+ : l’efficacité de l’association pertuzumab, trastuzumab et docétaxel a été évaluée en pratique réelle

  • Ramagopalan SV & al.
  • JAMA Netw Open
  • 4 janv. 2021

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • L’efficacité en pratique réelle du traitement combiné à base de pertuzumab, de trastuzumab et de docétaxel dans le cadre du traitement du cancer du sein métastatique est équivalente à celle observée lors de l’essai clinique Cleopatra, qui a permis d’obtenir une survie globale (SG) de 4,6 ans.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les premiers résultats de phase III de l’essai Cleopatra ont entraîné l’autorisation de ce traitement combiné aux États-Unis en 2012.
  • Auteurs : ces résultats suggèrent que le bénéfice associé à ce traitement combiné « se concrétise dans des populations en pratique réelle ».

Méthodologie

  • Une étude de cohorte rétrospective a été menée à partir de patientes issues de la base de données de Flatiron Health (n = 546), qui s’appuie sur plus de 265 cliniques de cancérologie aux États-Unis.
  • Les résultats de SG ont été comparés à ceux obtenus lors de l’essai Cleopatra.
  • Financement : F. Hoffmann-La Roche.

Principaux résultats

  • Les valeurs de SG médiane (IC à 95 %) étaient les suivantes :
    • Cleopatra : 56,4 mois (51,0–71,9).
    • Ensemble de la cohorte Flatiron Health : 48,6 mois (41,4–53,9). 
      • Comparaison avec Cleopatra : P logarithmique par rangs = 0,05.
    • Patientes de la cohorte Flatiron Health éligibles à l’essai : 55,6 mois (46,7–82,4).
      • Comparaison avec Cleopatra : P logarithmique par rangs > 0,99.

Limites

  • L’étude s’appuie sur les dossiers médicaux électroniques.
  • Il s’agissait d’une étude rétrospective.