Cancer du sein : les recommandations de l’ASCO incluent le score de récidive Oncotype DX

  • Andre F & al.
  • J Clin Oncol
  • 31 mai 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les nouvelles recommandations de la Société américaine d’oncologie clinique (American Society of Clinical Oncology, ASCO) préconisent que les femmes de plus de 50 ans atteintes d’un cancer du sein précoce (CSp) à récepteurs hormonaux (Hormone Receptors, HR) positifs et à récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2) négatif puissent ne pas recevoir de chimiothérapie, si leur score de récidive (SR) Oncotype DX correspond à la plage intermédiaire (11–25) ou est inférieur.
  • Les femmes de moins de 50 ans qui obtiennent un score intermédiaire peuvent toujours se voir proposer une chimiothérapie, étant donné que l’essai TAILORx a identifié un léger bénéfice dans cette tranche d’âge.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il s’agit des premières recommandations à refléter les résultats de l’essai pivot TAILORx, portant sur l’utilisation de biomarqueurs génétiques pour guider les décisions thérapeutiques.

Protocole de l’étude

  • Un panel d’experts a été réuni pour examiner les résultats de l’essai TAILORx, ainsi que la littérature publiée connexe.
  • Un SR faible était compris entre 1 et 10, un SR intermédiaire entre 11 et 25, et un SR élevé entre 26 et 100.
  • Financement : ASCO.

Points clés

  • Recommandation 1 : les patientes appartenant aux tranches d’âge pouvant renoncer à la chimiothérapie, mais pas à l’endocrinothérapie seule.
    • Patientes de plus de 50 ans avec un SR inférieur à 26.
    • Patientes de 50 ans ou moins avec un SR inférieur à 16.
  • Recommandation 2 : 
    • les patientes de 50 ans ou moins avec un SR de 16–25 peuvent se voir proposer une chimiothérapie associée à une endocrinothérapie.
  • Recommandation 3 :
    • l’association d’une chimiothérapie et d’une endocrinothérapie doit être envisagée chez les patientes de tout âge avec un SR supérieur à 30.
  • Recommandation 4 :
    • les patientes de tout âge avec un SR de 26–30 peuvent se voir proposer une chimiothérapie associée à une endocrinothérapie.

Limites

  • Pas de confirmation des résultats de l’essai TAILORx.