Cancer du sein : les multivitamines pourraient réduire le risque de neuropathie induite par la chimiothérapie

  • Zirpoli GR & al.
  • J Natl Cancer Inst

  • Univadis
  • Clinical Summary
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans l’étude sur l’alimentation, l’activité physique, le mode de vie et le pronostic du cancer (DELCaP) menée auprès de patientes atteintes d’un cancer du sein, les multivitamines prises avant, ainsi que pendant, le traitement par paclitaxel ont réduit les symptômes de la neuropathie périphérique induite par la chimiothérapie (NPIC).
  • La prise de compléments alimentaires n’a eu aucun effet sur la NPIC.

Pourquoi est-ce important ?

  • S’ils sont confirmés par des essais cliniques randomisés, ces résultats suggèrent l’établissement de recommandations favorisant la prise de multivitamines pour réduire la NPIC.

Conception de l’étude

  • 1 225 patientes atteintes d’un cancer du sein recevant du paclitaxel ont répondu à des questions sur leur prise de multivitamines et de compléments alimentaires.
  • La NPIC a été évaluée par les critères de terminologie courante des événements indésirables (Common Terminology Criteria for Adverse Events, CTCAE) de l’Institut national du cancer (National Cancer Institute) et par l’évaluation fonctionnelle du traitement anticancéreux/groupe d’oncologie gynécologique - neurotoxicité (Functional Assessment of Cancer Therapy/Gynecologic Oncology Group Neurotoxicity, FACT/GOG-Ntx).
  • Financement : Fondation de recherche sur le cancer du sein (Breast Cancer Research Foundation) ; NIH ; Amgen, Inc.

Principaux résultats

  • La prise de multivitamines avant le diagnostic a été liée à moins de symptômes de la NPIC (RC ajusté selon les CTCAE : 0,60 ; IC à 95 % : 0,42–0,87 ; RC ajusté selon FACT/GOG-Ntx : 0,78 ; IC à 95 % : 0,61–1,00).
  • La prise de multivitamines pendant le traitement a pratiquement été associée à moins de symptômes de la NPIC (RC ajusté selon les CTCAE : 0,73 ; IC à 95 % : 0,49–1,08 ; RC ajusté selon FACT/GOG-Ntx : 0,77 ; IC à 95 % : 0,60–0,99).
  • La prise de compléments alimentaires, avant ou pendant le traitement, n’a pas été associée à moins de symptômes de la NPIC.

Limites

  • Prise de vitamines et de compléments alimentaires autodéclarée.
  • La prise de multivitamines pourrait constituer une mesure substitutive d’autres comportements réduisant la NPIC.