Cancer du sein : le sous-type HR+/HER2+ est associé à la meilleure SG dans les cas de métastases hépatiques initiales

  • Xie J & al.
  • Cancer Epidemiol Biomarkers Prev
  • 28 nov. 2018

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patientes atteintes d’un cancer du sein (CS) nouvellement diagnostiqué avec des métastases hépatiques représentent 52,5 % des patientes atteintes d’une maladie métastatique.
  • Le sous-type associé à la meilleure survie est le cancer du sein à récepteurs hormonaux (Hormonal Receptor, HR) positifs/récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2) positif, tandis que le cancer du sein triple négatif (CSTN) est associé aux perspectives de survie les plus défavorables.

Pourquoi est-ce important ?

  • Après les os, le foie est le deuxième site le plus fréquent de métastases de cancer du sein.
  • Cette analyse, menée par des chercheurs chinois, est la première analyse populationnelle à examiner la manière dont la SG varie selon le sous-type et les caractéristiques des patientes, chez des femmes atteintes d’un CS nouvellement diagnostiqué avec des métastases hépatiques.

Protocole de l’étude

  • Une analyse populationnelle de la base de données américaine Surveillance, épidémiologie et résultats finaux (Surveillance, Epidemiology, and End Results, SEER) a inclus 298 370 patientes atteintes d’un cancer du sein, dont 4 285 présentant des métastases hépatiques initiales (2010–2014).
  • Financement : Fondation nationale des sciences naturelles de Chine ; autres.

Principaux résultats

  • Les patientes atteintes d’un CS nouvellement diagnostiqué avec des métastases hépatiques représentent 52,5 % des patientes atteintes d’une maladie métastatique tous sites confondus.
  • 40,4 % des patientes présentant des métastases tous sites confondus étaient atteintes du sous-type HR+/HER2+.
    • Ce sous-type (comparativement à HR+/HER2-) était associé à la meilleure mortalité toutes causes confondues médiane chez les patientes présentant des métastases hépatiques au moment du diagnostic (RR : 0,86 ; P = 0,019).
    • Le sous-type CSTN (comparativement à HR+/HER2-) était associé à la mortalité toutes causes confondues la plus défavorable dans cette population (RR : 2,20 ; P 

Limites

  • Cohorte observationnelle rétrospective.
  • Population présentant des métastases hépatiques de petite taille et hétérogène.