Cancer du sein : la neutropénie liée au palbociclib est principalement transitoire et gérable

  • The Oncologist

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La neutropénie liée au palbociclib était principalement transitoire et gérable par des modifications de dose pour les événements de grade supérieur ou égal à 3, sans sembler compromettre l’efficacité dans une analyse de la sécurité hématologique nouvellement publiée de PALOMA-2.

Pourquoi est-ce important ?

  • L’essai de phase III a précédemment démontré un bénéfice de SSP pour l’ajout du palbociclib au létrozole, dans le cadre du cancer du sein avancé à récepteurs des œstrogènes (Estrogen-Receptor, ER) positifs et à récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2) négatif.
  • La neutropénie liée au palbociclib est fréquente, mais plus bénigne que la neutropénie liée à la chimiothérapie.

Protocole de l’étude

  • Un essai randomisé a été mené, portant sur le létrozole (2,5 mg/jour en continu), avec (n = 444) ou sans (n = 222) palbociclib oral (n = 444), administré à raison de 125 mg par jour pendant 3 semaines/1 semaine sans traitement.
  • Cette analyse descriptive de la sécurité hématologique a été réalisée à l’inclusion, aux jours 1 et 15 (2 premiers cycles) et au jour 1 des cycles suivants.
  • Financement : Pfizer Inc.

Principaux résultats

  • La neutropénie était l’événement indésirable le plus fréquent tous grades confondus (95,3 %) lié à l’association palbociclib et létrozole, contre 18,9 % avec l’association placebo et létrozole.
    • Une neutropénie de grade 3 est survenue chez 55,6 % des patients sous palbociclib et létrozole.
    • Une neutropénie de grade 4 est survenue chez 11,5 % d’entre eux.
  • La durée médiane de chaque épisode de neutropénie de grade supérieur ou égal à 3 était de 7 jours (intervalle : 1–115).
  • La neutropénie a été prise en charge par des réductions de dose chez 24,3 % des patients sous palbociclib et létrozole.
  • Aucune différence n’a été observée en termes de SSP avec les réductions de dose de palbociclib, par rapport à l’absence de réduction de dose.

Limites

  • La SSP a été évaluée uniquement jusqu’à neuf mois.