Cancer du sein HER2+ : la mastectomie est supérieure à la CCS en l’absence de trastuzumab

  • He L & al.
  • Cancer Manag Res
  • 1 janv. 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une méta-analyse révèle que, chez les patientes atteintes d’un cancer du sein précoce positif au récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2) :
    • le trastuzumab adjuvant n’est pas supérieur au trastuzumab néoadjuvant ;
    • la mastectomie est supérieure à la chirurgie conservatrice du sein (CCS), mais seulement chez les patientes ne recevant pas de trastuzumab.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il s’agit de l’une des premières méta-analyses de ce type pour les patientes atteintes d’un cancer du sein précoce HER2+.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse a été réalisée à partir de 12 essais cliniques (N = 2 366) identifiés dans les bases de données PubMed, Embase, Web of Science et Cochrane Library.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Aucune différence n’a été observée en termes de SG entre le trastuzumab adjuvant et le trastuzumab néoadjuvant (rapport de cotes [RC] : 1,04 ; IC à 95 % : 0,47–2,33).
  • La mastectomie était associée à un taux de récidive locorégionale plus faible que la CCS (RC : 0,58 ; IC à 95 % : 0,38–0,89), mais l’analyse des sous-groupes a souligné que :
    • la mastectomie était supérieure à la CCS uniquement en l’absence de trastuzumab (RC : 0,52 ; IC à 95 % : 0,31–0,88) ;
    • la mastectomie et la CCS étaient aussi efficaces l’une que l’autre chez les patientes ayant reçu du trastuzumab (RC : 0,71 ; IC à 95 % : 0,34–1,49).

Limites

  • Petit nombre d’études, échantillon de petite taille.
  • L’analyse des sous-groupes a uniquement été réalisée dans un sous-ensemble d’études (n = 5), dans lesquelles l’utilisation du trastuzumab était documentée.