Cancer du sein HER2+ : de nouvelles recommandations thérapeutiques pour les patientes âgées sont publiées

  • Brain E & al.
  • J Geriatr Oncol
  • 21 juin 2019

  • Oncology guidelines update
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La Société internationale d’oncologie gériatrique (International Society of Geriatric Oncology) a publié un article de prise de position contenant des recommandations relatives au traitement des patientes âgées atteintes d’un cancer du sein à récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2) positif.
  • Ces recommandations mettent en avant la toxicité cardiaque du trastuzumab et le risque plus élevé d’événements indésirables associés à l’ensemble des médicaments.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les recommandations font défaut pour les 40 % de patientes qui sont âgées et plus exposées à la toxicité médicamenteuse.
  • Les essais excluent souvent les patientes âgées, malgré le fait qu’elles représentent un pourcentage similaire de tumeurs HER2+ (15 à 20 %).

Protocole de l’étude

  • Un groupe de travail a effectué une revue de la littérature à partir des bases de données Cochrane et PubMed, afin de formuler des recommandations de traitement spécifiques fondées sur les données probantes, à la fois pour les personnes âgées en bonne condition et fragiles.
  • Financement : Roche.

Recommandations principales

  • Être attentif à la toxicité cardiaque du trastuzumab (cardiomyopathie et baisse de la fraction d’éjection ventriculaire gauche), qui augmente avec l’âge, puisqu’elle touche 2 % des patientes jeunes et 5 % des patientes âgées.
  • Les personnes âgées en bonne condition peuvent être traitées comme des patientes plus jeunes.
  • Chez les personnes âgées fragiles atteintes d’un cancer du sein (CS) métastatique :
    • Envisager d’éviter les taxanes en les remplaçant par du cyclophosphamide, de la vinorelbine ou de la capécitabine métronomiques, ou envisager d’éviter toute chimiothérapie en prescrivant un traitement hormonal en cas de tumeurs hormonosensibles.
  • Chez les personnes âgées fragiles atteintes d’un CS précoce :
    • Envisager d’administrer du trastuzumab sans chimiothérapie chez les patientes présentant des tumeurs à faible risque.

Limites

  • La recherche dans la littérature était limitée aux études publiées après 2000.