Cancer du sein avancé HR+ : les IA obtiennent des résultats contrastés, comparativement au tamoxifène, dans le cadre d’une méta-analyse

  • Robertson JFR & al.
  • Eur J Cancer
  • 5 janv. 2021

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les inhibiteurs de l’aromatase (IA) de troisième génération (exémestane, anastrozole, létrozole) sont associés à une amélioration de la survie sans progression (SSP), comparativement au tamoxifène, chez les femmes ménopausées atteintes d’un cancer du sein avancé à récepteurs hormonaux (Hormone Receptors, HR) positifs.
  • Cependant, aucune différence n’a été observée au niveau de la survie globale (SG) dans le cadre de cette méta-analyse d’essais contrôlés randomisés (ECR).

Pourquoi est-ce important ?

  • Cette méta-analyse s’appuyait sur les 4 ECR les plus importants ayant comparé un IA au tamoxifène : l’essai de l’Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer (European Organization for Research and Treatment of Cancer, EORTC), l’Étude 0027 et l’Étude 0030, et l’Étude Femara PO25.

Méthodologie

  • Une méta-analyse a été réalisée à partir des données individuelles anonymisées de patientes provenant de 3 des ECR, pour un total de 1 560 patientes atteintes d’un cancer du sein avancé HR+.
  • Les critères d’évaluation étaient la SSP, la SG ainsi que le taux de bénéfice clinique et sa durée (proportion de patientes présentant la meilleure réponse objective, entre une réponse complète, une réponse partielle ou une maladie stable, pendant plus de 24 semaines).
  • Financement : Université de Nottingham (University of Nottingham), Royaume-Uni.

Principaux résultats

  • Comparativement au tamoxifène, les IA étaient associés à un meilleur taux de bénéfice clinique (rapport de cotes [RC] : 1,56 ; P 
  • Cet effet contrasté pourrait expliquer pourquoi les IA étaient associés à une augmentation de la SSP (RR : 0,82 ; P = 0,007), sans aucune différence au niveau de la SG (RR : 1,05 ; P = 0,43), comparativement au tamoxifène.

Limites

  • Seules les tumeurs HR+ ont été sélectionnées.
  • Aucune analyse des événements indésirables n’a été réalisée.