Cancer du sein avancé HR+ : l’association abémaciclib et fulvestrant maintient la QdV

  • Kaufman PA & al.
  • Oncologist
  • 24 oct. 2019

  • Par Miriam Davis, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Dans le cadre de l’essai MONARCH 2, portant sur le cancer du sein avancé (CSa) à récepteurs hormonaux positifs (Hormone Receptor-Positive, HR+), les patientes recevant l’association abémaciclib et fulvestrant ont maintenu leur qualité de vie liée à la santé (QdV-LS), comparativement à l’inclusion, ou ont présenté des résultats similaires ou plus favorables pour de nombreuses mesures des symptômes, par rapport à l’association placebo et fulvestrant.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces résultats de QdV-LS renforcent la place de l’association abémaciclib et fulvestrant comme une option thérapeutique intéressante dans le cadre du CSa HR+/à récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain (Human Epidermal Growth Factor Receptor 2, HER2) négatif.

Protocole de l’étude

  • Un essai randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo (n = 669) a comparé l’association abémaciclib et fulvestrant à l’association placebo et fulvestrant.
  • Les critères d’évaluation de la QdV-LS comprenaient :
    • un inventaire bref de la douleur modifié (Modified Brief Pain Inventory, mBPI) ;
    • un mBPI abrégé (mBPI-a) ;
    • les 30 items principaux du Questionnaire sur la qualité de vie (Quality of Life Questionnaire-Core 30, QLQ-C30) de l’Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer (European Organization for Research and Treatment of Cancer, EORTC) ;
    • un questionnaire sur le cancer du sein (QLQ-BR23).
  • Financement : Eli Lilly and Company.

Principaux résultats

  • La plupart des patientes ont maintenu leurs scores de QdV-LS, par rapport à l’inclusion, et aucune différence n’a été identifiée entre les bras de traitement.
  • Douleur :
    • Le score pour l’item de la douleur du QLQ-C30 (rapport de risque [RR] : 0,62 ; IC à 95 % : 0,48–0,79) et le score de la douleur du mBPI-a (RR : 0,62 ; IC à 95 % : 0,47–0,82) étaient plus favorables dans le bras abémaciclib (comparativement au bras placebo).
    • L’utilisation d’analgésiques était similaire dans le bras abémaciclib (comparativement au bras placebo).
  • Le délai jusqu’à une détérioration soutenue de la plupart des mesures du QLQ-C30 était supérieur dans le bras abémaciclib (comparativement au bras placebo), notamment pour :
    • la fatigue (RR : 0,74 ; IC à 95 % : 0,59–0,93) ;
    • la cognition (RR : 0,73 ; IC à 95 % : 0,57–0,92) ;
    • la fonction physique (RR : 0,67 ; IC à 95 % : 0,52–0,87). 
    • La diarrhée était une exception (RR : 1,60 ; IC à 95 % : 1,20–2,10).

Limites

  • Les données de QdV-LS n’ont pas été recueillies à chaque cycle.