Cancer du sang : une discussion en temps opportun concernant les « objectifs des soins » améliore la qualité de vie (QdV) des patients

  • Odejide OO & al.
  • Cancer
  • 8 oct. 2019

  • Par Craig Hicks
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’un cancer du sang qui ont une discussion en temps opportun concernant les objectifs des soins (OS) sont moins susceptibles de recevoir des soins médicaux à haute intensité à l’approche de la période de fin de vie (FDV), et sont plus susceptibles d’être pris en charge dans un centre de soins palliatifs.

Pourquoi est-ce important ?

  • Ces patients reçoivent davantage de chimiothérapies à l’approche de la période de FDV, font l’objet de plus d’hospitalisations aiguës et d’admissions en unité de soins intensifs (USI), et bénéficient moins d’une prise en charge dans un centre de soins palliatifs que les patients présentant des tumeurs malignes solides.

Protocole de l’étude

  • Les chercheurs ont analysé les dossiers de 383 patients (56,1 % d’hommes, 89,8 % de personnes d’origine ethnique blanche) décédés après un traitement pour un cancer du sang. 70,8 % étaient âgés d’au moins 60 ans.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • 33,2 % des discussions initiales concernant les OS ont eu lieu plus de 30 jours avant le décès, 34,8 % sont survenues dans un contexte ambulatoire, et 46,4 % incluaient la participation d’un onco-hématologue.
  • Un risque plus faible d’admission en USI 30 jours ou moins avant le décès était associé à une première discussion concernant les OS :
    • plus de 30 jours avant le décès (rapport de cotes [RC] : 0,37 ; IC à 95 % : 0,17–0,81) ;
    • en contexte ambulatoire (RC : 0,21 ; IC à 95 % : 0,09–0,50) ;
    • avec un onco-hématologue (RC : 0,40 ; IC à 95 % : 0,21–0,77).
  • L’admission dans un centre de soins palliatifs plus de 3 jours avant le décès était associée aux discussions incluant un onco-hématologue (RC : 3,07 ; IC à 95 % : 1,58–5,96).

Limites

  • Étude observationnelle, rétrospective et monocentrique.
  • Effets inconnus des discussions concernant les OS sur la prise de décision du patient/soignant.