Cancer du poumon : le prélèvement des ganglions lymphatiques médiastinaux est sous-utilisé

  • Ost DE & al.
  • Chest
  • 11 oct. 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Seuls 25,4 % des patients atteints d’un cancer du poumon avec une suspicion d’atteinte des ganglions lymphatiques avaient fait l’objet d’un prélèvement des ganglions lymphatiques médiastinaux en guise de premier test, conformément aux recommandations, et 43 % n’avaient fait l’objet d’aucun prélèvement.

Pourquoi est-ce important ?

  • Les groupes non conformes aux recommandations étaient associés à des tests et à des complications supplémentaires.

Protocole de l’étude

  • 15 914 patients atteints d’un cancer du poumon avec propagation régionale aux ganglions lymphatiques hilaires ou médiastinaux, mais sans métastases à distance, ont été identifiés à partir du Registre du cancer du Texas (Texas Cancer Registry) et de la base de données Surveillance, épidémiologie et résultats finaux (Surveillance, Epidemiology, and End Results), entre 2004 et 2013.
  • Financement : Centre du Texas pour la recherche comparative sur l’efficacité dans le cadre du cancer (Center for Comparative Effectiveness Research on Cancer in Texas) et autres.

Principaux résultats

  • 57 % des patients ont fait l’objet d’un prélèvement des ganglions lymphatiques médiastinaux à un moment donné, mais seuls 25,4 % ont fait l’objet de ce prélèvement en premier lieu, conformément aux recommandations.
  • Les soins conformes aux recommandations ont augmenté de 22,6 % à 33,6 % au cours de la période de l’étude (P 
  • Les patients qui recevaient des soins conformes aux recommandations ont fait l’objet de moins de tests diagnostiques (un test, contre deux tests ; P 
  • Les soins conformes aux recommandations étaient associés à un risque plus faible de complications (rapport de cotes [RC] : 0,37 ; P 
  • Après un appariement selon les scores de propension, les soins conformes aux recommandations étaient associés à une réduction du nombre de complications, comparativement aux soins non conformes aux recommandations, y compris une réduction des thoracotomies (38 % contre 71 % ; P 

Limites

  • Ces résultats ne peuvent pas être généralisés aux patients plus jeunes.