Cancer du poumon : la sarcopénie est fréquente et prédit une survie plus défavorable selon une méta-analyse

  • Yang M & al.
  • Chest
  • 22 mai 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Une méta-analyse démontre que près de la moitié des patients atteints d’un cancer du poumon présentent une sarcopénie, ce qui prédit une survie plus défavorable dans les cas de cancer du poumon à petites cellules (CPPC) ou à différents stades du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC).

Pourquoi est-ce important ?

  • La sarcopénie est plus fréquente dans le cas du cancer du poumon que dans d’autres cancers, mais les données concernant sa valeur pronostique varient selon les études.

Protocole de l’étude

  • Une méta-analyse de 13 études comprenant 1 810 patients atteints d’un cancer du poumon a été réalisée.
  • Financement : Commission de la santé et de la planification familiale de la province du Sichuan ; autres.

Principaux résultats

  • La prévalence globale combinée de la sarcopénie était de 45 % (IC à 95 % : 32-57 %).
    • Elle était de 43 % dans les cas de CPNPC (IC à 95 % : 32-54 %).
    • Elle était de 52 % dans les cas de CPPC (IC à 95 % : 32-57 %).
  • Dans l’ensemble, la sarcopénie était associée à une SG plus courte dans les cas suivants :
    • un cancer du poumon (rapport de risque [RR] : 2,23 ; IC à 95 % : 1,68–2,94) ;
    • un CPNPC (RR : 2,57 ; IC à 95 % : 1,79–3,68) ;
    • un CPPC (RR : 1,59 ; IC à 95 % : 1,17–2,14).
  • Dans le cas du CPNPC, la sarcopénie était associée à une SG plus courte aux stades I-II (RR : 3,23 ; IC à 95 % : 1,68–6,23) et aux stades III-IV (RR : 2,19 ; IC à 95 % : 1,14–4,24).
  • La sarcopénie était associée à une moins bonne SSP dans le cas du CPNPC (RR : 1,43 ; IC à 95 % : 1,04–1,97), mais pas du CPPC (IC à 95 % supérieur à 1).
  • Dans les cas de CPNPC :
    • Aucun lien n’a été observé avec la SSP (IC à 95 % supérieur à 1).
    • Aucun lien n’a été observé avec la récidive de la maladie (locale : P = 0,488 ; régionale : P = 0,458 ; à distance : P = 0,745).

Limites

  • Absence de définition consensuelle de la sarcopénie sur l’ensemble des études.