Cancer du poumon : la radiothérapie réduit le risque de SCPP métachrone

  • Hu ZG & al.
  • Sci Rep
  • 17 déc. 2019

  • Par Kelli Whitlock Burton
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Les patients atteints d’un cancer du poumon primitif initial (CPPI) qui ont fait l’objet d’une radiothérapie étaient significativement moins susceptibles de développer un second cancer du poumon primitif (SCPP) métachrone que les patients n’ayant pas fait l’objet d’une radiothérapie.

Pourquoi est-ce important ?

  • Des études antérieures suggèrent que l’exposition aux rayonnements pendant la radiothérapie est associée à une augmentation du risque de cancer du poumon.

Protocole de l’étude

  • 36 156 patients atteints d’un CPPI entre 2004 et 2007, issus de la base de données Surveillance, épidémiologie et résultats finaux (Surveillance, Epidemiology, and End Results), et ayant fait l’objet (n = 11 657) ou non (groupe témoin ; n = 24 499) d’une radiothérapie, ont été analysés.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Principaux résultats

  • Le groupe radiothérapie a présenté un taux inférieur de SCPP métachrone à 5 ans (2,3 % contre 4,45 % ; rapport de risque [RR] : 0,49 ; IC à 95 % : 0,43–0,57).
  • La survie médiane était significativement meilleure dans le groupe radiothérapie (69,6 mois contre 54 mois ; P 
  • Dans le groupe radiothérapie, les patients atteints d’une maladie de stade I présentaient le risque le plus élevé de SCPP métachrone (0,98 % à 1 an ; 3,83 % à 5 ans), et les patients atteints d’une maladie de stade IV présentaient le risque le plus faible (0,29 % à 1 an ; 0,72 % à 5 ans).
  • Après un appariement selon les scores de propension, le groupe radiothérapie présentait une incidence cumulée à 5 ans de SCPP métachrone inférieure (2,5 % contre 3,3 % ; RR : 0,72 ; IC à 95 % : 0,55–0,95).
  • La survie après le développement d’un SCPP métachrone était similaire entre le groupe radiothérapie et le groupe témoin.

Limites

  • Étude rétrospective.