Cancer du pancréas : un traitement néoadjuvant par GnP est associé à un taux plus élevé de résection R0

  • Miyasaka Y & al.
  • Ann Surg Oncol
  • 13 mars 2019

  • Par Jim Kling
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Chez les patients atteints d’un cancer du pancréas à la limite de la résécabilité, un traitement néoadjuvant à base de gemcitabine et de nab-paclitaxel (GnP) est associé à un taux plus élevé de résection R0 et à une amélioration de la SG, comparativement à une chirurgie initiale.

Pourquoi est-ce important ?

  • Il a déjà été démontré qu’un traitement néoadjuvant par GnP permet de réduire la taille de la tumeur dans le cadre du cancer du pancréas non résécable.

Protocole de l’étude

  • Une analyse rétrospective a été réalisée à partir de 31 patients ayant reçu un traitement néoadjuvant par GnP et de 26 patients ayant fait l’objet d’une chirurgie initiale.
  • Financement : Subventions d’aide à la recherche scientifique (Grants-in-Aid for Scientific Research).

Principaux résultats

  • Le nombre médian de cycles de GnP était de 3 (intervalle : 1–10).
  • L’évolution médiane de la taille de la tumeur sous GnP était de -23,3 % (intervalle : -51,4 % à 28,0 %).
  • Résultats de la chirurgie, GnP contre chirurgie initiale :
    • taux de chirurgie R0 : 100 %, contre 77 % (P = 0,0100) ;
    • taux de métastases des ganglions lymphatiques présentes au moment de la chirurgie : 67 %, contre 88 % (P = 0,0581) ;
    • durée médiane de l’intervention : 429 minutes, contre 509,5 minutes (P = 0,0068) ;
    • perte de sang pendant l’intervention : 760 ml, contre 1 324 ml (P = 0,0115).
  • Résultats intermédiaires, GnP contre chirurgie initiale :
    • fréquence de la récidive : 33 %, contre 77 % ;
    • survie sans maladie (SSM) médiane : 633 jours, contre 170 jours ;
    • SSM médiane à 2 ans : 35,6 %, contre 16,4 % (P = 0,0018) ;
    • SG médiane : 838 jours, contre 373 jours ;
    • SG médiane à 2 ans : 73,0 %, contre 25,0 % (P = 0,0024).

Limites

  • Analyse rétrospective.
  • Petite population d’étude.
  • Étude menée au Japon.