Cancer du nasopharynx : la RTMI à volume réduit présente une efficacité comparable et moins d’effets toxiques

  • Liu F & al.
  • BMC Cancer
  • 8 juin 2019

  • Par Brian Richardson, PhD
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • La radiothérapie avec modulation d’intensité (RTMI) à volume réduit (VR) est associée à des résultats similaires en termes de survie, mais présente une toxicité réduite, par rapport à la RTMI à volume classique (VC), chez les patients atteints d’un carcinome du nasopharynx (CNP).

Pourquoi est-ce important ?

  • La délimitation du volume cible clinique, qui découle en grande partie des enseignements tirés de la radiothérapie traditionnelle, peut ne pas être applicable dans le cadre d’une technique d’irradiation précise.

Principaux résultats

  • La RTMI VC et la RTMI VR ont été associées à des résultats similaires à 3 ans en termes de survie (P > 0,05 pour tous) :
    • 88,9 %, contre 92,2 % pour la SG ;
    • 84,4 %, contre 85,6 % pour la SSP ;
    • 92,2 %, contre 90,0 % pour la survie sans métastase à distance ;
    • 91,1 %, contre 93,3 % pour la survie sans récidive (SSR) locale ;
    • 98,9 %, contre 98,9 % pour la SSR régionale ;
    • 91,1 %, contre 93,3 % pour la SSR locorégionale.
  • L’âge plus avancé était associé à un risque global de mortalité plus élevé (risque relatif : 2,408 ; P = 0,041).
  • La RTMI VR a été associée à une réduction du risque de xérostomie tardive (P = 0,039) et de perte auditive (P = 0,008), comparativement à la RTMI VC.

Protocole de l’étude

  • Les données de 180 patients appariés atteints d’un CNP non métastatique, dont 90 ayant reçu une RTMI VC et 90 une RTMI VR, ont été analysées afin de déterminer les résultats de survie et de récidive.
  • Financement : aucun financement n’a été communiqué.

Limites

  • Étude rétrospective.