Cancer du foie : l’augmentation de l’incidence est principalement due aux patients plus âgés atteints d’une SHNA

  • Liu Z & al.
  • Cancer
  • 23 mars 2020

  • Par Pavankumar Kamat
  • Résumés d'articles
L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte. L'accès à l'intégralité du contenu de ce site est reservé uniquement aux professionnels de santé disposant d'un compte.

À retenir

  • Le taux de cancer du foie primitif (CFP) est en augmentation dans le monde entier, et cette augmentation est principalement due aux personnes plus âgées dans les pays développés, en particulier celles atteintes d’une stéatohépatite non alcoolique (SHNA). 

Pourquoi est-ce important ?

  • D’après les estimations, le cancer du foie était la sixième tumeur maligne la plus fréquemment diagnostiquée et la quatrième plus grande cause de mortalité liée au cancer dans le monde en 2018.

Protocole de l’étude

  • Les données annuelles d’incidence (1990–2017) ont été recueillies dans 195 pays et territoires.
  • Des données ont également été recueillies concernant cinq étiologies du cancer du foie : l’infection au virus de l’hépatite B (VHB), l’infection au virus de l’hépatite C (VHC), la consommation d’alcool, la SHNA, et autre.
  • Financement : Programme national clé de recherche et de développement de Chine ; Fondation nationale des sciences naturelles de Chine ; Commission de la science et de la technologie de la municipalité de Shanghai ; et Projet municipal majeur de la science et de la technologie de Shanghai.

Principaux résultats

  • Une tendance à l’augmentation a été observée dans la plupart des pays pour le CFP chez les personnes âgées de 60 ans et plus.
  • Les taux d’incidence standardisés selon l’âge pour le CFP causé par les cinq facteurs identifiés ont augmenté de manière significative dans la plupart des régions développées. 
    • L’ampleur de l’augmentation était la plus importante pour le cancer du foie induit par la SHNA.
  • La vaccination a entraîné une baisse considérable de la prévalence de l’infection au VHB et de l’incidence du CFP associé chez les individus plus jeunes dans les pays à haut risque.
  • Cependant, l’infection au VHC se révèle être une cause préoccupante de cancer du foie chez les personnes autrefois considérées comme étant à faible risque.

Limites

  • Biais potentiel de mauvais codage, de sous-signalement et de sous-estimation du cancer du foie.
  • Le cancer du foie multi-étiologique n’a pas été pris en compte.